Les droitiers contrariés ???

12

Les droitiers contrariés. D’après notre enquête, des cas de « droitiers contrariés » ont bien été remarqués. Le pourcentage peut paraître dérisoire : 0.5 à 1 % de la population, mais 300.000 à 600.000 gauchers seraient des droitiers écrivant de la main gauche.

Mais comment peut-on être droitier et se retrouver gaucher ? Nous avons demandé au Docteur Michel Galobardès de nous éclairer sur ce point : Alors qu’il vivent dans un monde droitier certains individus se latéralisent à gauche bien que nés parfaitement droitiers.

Les mécanismes possibles
1) l’erreur de diagnostic :
– a) l’enfant droitier est étiqueté gaucher par erreur. Durant la période naturelle d’ambidextrie de l’enfant, bien que sa latéralité en devenir soit déjà programmée, l’enfant peut se faire passer pour gaucher aux yeux d’un observateur mal informé, mal formé et pas assez rigoureux sur l’interprétation des signes et des tests de latéralité prévalente.
– b) En outre, les latéralités croisées, peu et mal connues, peuvent expliquer de telles erreurs. Par exemple l’enfant tape dans un ballon du pied gauche, alors qu’il est droitier de la main et il se voit catalogué parmi les gauchers.
– c) L’injonction actuelle qui tend à ne plus contrarier les gauchers incite à de telles erreurs. De crainte de contrarier un enfant supposé gaucher on oriente à main gauche des droitiers hésitant dans leur expression gestuelle.

2) La pression environnementale :
Essentiellement familiale : né droitier dans une famille de gauchers l’enfant tendra spontanément à imiter ses parents, ses frères ou ses sœurs. Il sera admis gaucher car dans un tel contexte familial on se méfiera moins de cette erreur d’aiguillage.

3) La pression personnelle :
L’enfant peut s’auto-contrarier. C’est un cas un peu différent du précédent. L’enfant, voire l’adolescent, se force à être gaucher, bien que se sachant ou se sentant droitier. On parle d’opposition systématisée à un environnement réprouvé auquel on ne veut pas être assimilé.
Enfin, vouloir devenir gaucher (exemple un escrimeur droitier afin d’être plus performant au fleuret), peut exposer à une déconvenue, car on ne sera pas pour autant « cérébralement » équipé comme un gaucher, aussi méritoire que soit cette stratégie il sera presque impossible d’en tirer des bénéfices. Il faut toujours respecter la Nature et sa nature. D’où l’intérêt de les connaître d’abord.
Étant donné les risques, désormais solidement, établis de toute contrariété d’une dominance hémicorporelle, enseignants, parents, médecins et tout formateur, sans oublier les professeurs de sport, (tennis, judo, escrime, badminton etc.) doivent être documentés sur les tests et signes permettant de reconnaître une latéralisation en cours, même et surtout chez un tout jeune enfant. La prévention de réels problèmes, encore trop méconnus ou sous-estimés est en jeu et avec elle l’avenir de plusieurs centaines de milliers d’enfants concernés.

Dr Galobardès Michel

Certains « gauchers » se servent donc de leur main gauche uniquement pour écrire et de la main droite pour toutes les autres activités. Nous soupçonnons ceux-ci d’être en fait des droitiers contrariés ! Ils ne connaissent pas les problèmes liés au sens de la rotation inversée « innée » chez les gauchers et évidemment leur faculté d’adaptation au « monde droitier » est remarquable.
Ne pas confondre avec les « SuperGauchers » qui sont des gauchers doués d’une faculté d’adaptation hors du commun et les ambidextres… Mais ceci est une autre histoire.

lesGauchers

Partager

12 commentaires

  1. Vraiment merci pour l’information. Personnellement je suis un droitier contrarié. C’est pourquoi j’ai cherché cet article sur internet pour essayer de comprendre mon corps.
    Naturellement je suis gaucher mais au fil des années je suis devenu droitier à cause de l’environnement, j’utilise la droite exclusivement, j’écris et même joue au foot avec la droite. Mais avec ma façon d’écrire ou tenir un stylo beaucoup me soupçonnaient d’être gaucher.
    Lorsque je mélange quelques chose ou fait tourner par exemple en malaxant je le fais toujours dans le sens antihoraire comme un gaucher.
    Et depuis que je me suis mis à jouer au basket, j’ai un problème avec mon jeu au pied parceque les appuis sont pour un gaucher alors que le shoot est droit, je me retrouve dans une situation où si je dribble pour chercher par exemple un step back je ne peux pas shooter car mon pied gauche est naturellement en avant or mon shoot est droit (pour comprendre regardez le move de James Harden 😅😅😅 imaginez le après un step back out un stop shooter avec la droite c’est impossible) et ça ne me permet de mieux m’exprimer.
    Du coup je m’entraîne à revenir sur ma main naturelle la gauche.

  2. Dulauroy Jessica on

    Bonjour,

    Je trouve vos situations très intéressantes…
    Je vous donne une information qui peut vous être utile : allez voir une psychomotricienne, c’est leur métier de connaître la latéralité. Car il y a comme vous avez dit, la latéralité du pied, de l’oeil mais pour la main il y a plusieurs latéralité : latéralité gestuelle innée, latéralité usuelle, latéralité psychosociale… Et il peut même y avoir un examen du tonus pour connaître la latéralité neurologique.
    Demandez à votre médecin de prescrire un bilan psychomoteur et plus particulièrement de la latéralité, prenez rdv chez une psychomotricienne et vous saurez …. Bon courage à tous.

  3. Bonjour
    Ravi de n’être pas seul . Je mange et écris main droite et tous ce qui est jeux(tennis, foot, tir,..) de la gauche.
    On se nomme comment ?

  4. Bonsoir j’ai 46 ans je suis droitière et je me sers souvent de la main gauche pour aller sur mon iPad

  5. HO! Je ne pensais pas que droitier contrarier était un vraie truc.

    En deuxième section de maternelle je me suis mis à trouver que le « au » de gaucher sonnait plus garçon que la « a » de droitier.
    Du coup, parfois, quand j’y pensais j’écrivais de la main gauche.
    Mon institutrice, sachant que j’étais droitier, a voulu me pousser à écrire de la main droite.

    C’était sous estimer mon caractère de merde. Cela n’a fait que me motiver à écrire de la main gauche.
    J’ai essayé de corriger ça plus tard au collège mais sans succès.

    Je pensais être une espèce d’anomalie.

  6. Bonjour moi je doit être droitier contrarier car j’écris de la main gauche mais je tire dans un ballon du pied gauche.
    Je pratique le badminton et je change de main en plein match pour frapper en coup droit je signale que je suis dysgraphique Quelqu’un serait se que j’ai ?

  7. Bonjour. J’ai lu avec attention vos récits., Je suis à la retraite et me suis mise au golf. J’ai commencé en droitière cet peu de matériel pour les gauchers. Pour info, je suis gauchère contrariée, donc j’écris et dessine de la main droite. Par contre, manger, tennis, jardinage, gauchère. En gros, j’ai constaté que les petits travaux, je les faisais en gauchère. Par contre, peindre sur les murs, droitière, mais ça peut aller en gauchère. Booling, pétanque, droitière. Je tape du ballon pied gauche. Quand je fais quelque chose d’une seule main (a part écrire et dessiner) je me sers de ma main gauche. Alors au golf, après 3 ans de pratique, je m’interroge et suis perplexe. A part le driver, je suis très irrégulière pour le reste. Ça me prend la tête. Que dois je faire ? Merci

  8. Je suis droitière contrariée, et je suis contente de constater que je ne suis pas toute seule ! Je suis née en 1958 et pour une raison que j’ignore, alors que je fais tout de la main droite spontanément, on m’a laissé écrire de la main gauche. Si bien que j’ai connu un peu l’ostracisme anti-gaucher des maîtresses d’école de mon époque, qui disaient toutes que j’écrivais mal. Je dessine et j’écris de la main gauche; mais je couds de la main droite et spontanément c’est la droite que j’utilise. Avec des ciseaux j’utilise la main droite, mais quand ma main droite fatigue (tendinite comme en ce moment, je me force à utiliser la gauche pour reposer la droite !)
    Du coup, ma main gauche est relativement habile si bien que pour certaines activités je peux intervertir (manger par exemple). Et du coup aussi, j’ai toujours un peu confondu la droite et la gauche, je suppose que c’est logique.

  9. J’écris de la main gauche, joue au tennis de la main droite (également lance une balle de la main droite) mais joue au foot du pied gauche….ah oui autre particularité, je joue à la batterie comme un droitier (pieds et mains). Suis-je bizarre lol?

  10. Cette année, j’ai appris que j’étais droitier en dépit du fait que j’écris, dessine et tiens la brosse à dents de la main gauche. C’est vrai que pour le reste, je suis droitier.

  11. Moi c’est pour manger, j’ai la fourchette dans la main gauche et le couteau dans la main droite. Puis je coupe par exemple ma viande et quand j’ai fini de coupé je pose mon couteau et je prend ma fourchette dans l’autre main, la main droite. J’ai toujours mangé comme ça.
    Pour mes amies ça leur fait bizarre que je change de main ma fourchette pour manger.
    Je suis droitière mais petite je faisais tout de la main gauche.
    J’écris de la main droite mais quand j’écris de la main gauche c’est un peu difficile mais j’y arrive.
    Je suis gauchère contrariée ?

Laisser un commentaire