Les gauchers contrariés

22

Main-interdit-130Les gauchers contrariés
1ère Partie
Introduction

Aujourd’hui, il est de bon ton de dire que les gauchers ne sont plus contrariés… à condition d’oublier les pays d’Asie, d’Afrique, et bien d’autres, où les pressions culturelles et religieuses sont telles que les gauchers n’ont pas d’autres alternatives que la soumission. Lire : 950 millions de gauchers dans le monde
Donc, en France on ne contrarie plus les gauchers et le débat est clos ! Pas si simple, même dans les pays où la tolérance est de mise. La pression n’est plus culturelle ou religieuse, elle est « environnementale ». En effet, confronté à un environnement logiquement formaté pour les droitiers, le gaucher sera toujours plus ou moins contrarié.
Dans ce contexte, certains éducateurs ou parents mal informés, cèdent encore à la tentation de facilité qui consiste à préconiser l’adaptation et donc l’usage de la main droite. Pour les mêmes raisons certains enfants gauchers vont s’auto-contrarier.
Faut-il donc remettre en cause la notion de « gaucher contrarié » ou ce qui le définit ? Non car elles permettent de confirmer que le gaucher qui écrit de la main droite n’est pas pour autant devenu droitier !

Définition
Un gaucher contrarié reste un gaucher !
On appelle gaucher contrarié, celui qui de façon naturelle, voulait écrire de la main gauche et que l’on a obligé ou incité à écrire de la main droite, obligation qui peut aussi être accompagnée d’autres interdits.
Comme c’est l’expression graphique qui par principe caractérise les gauchers, la notion de contrariété s’applique surtout à la main utilisée pour écrire.
Certains se disent ou pensent être ambidextre, mais le terme est inapproprié car ils ne peuvent se prévaloir de faire la même chose de la main droite ou de la main gauche avec la même facilité.

Situation
Aujourd’hui qu’elle est la situation en France ?
Pour éviter de regrettables confusions il faut savoir de qui on parle exactement. Notre propos, ici, est donc consacré aux « gauchers contrariés » tel que nous venons de les définir.
Bien sûr nous vivons une époque où les gauchers sont mieux acceptés, et la statistique sur le nombre de gauchers contrariés évolue à la baisse. Mais si les méthodes pour contraindre ont pu changer, elles existent encore avec les mêmes conséquences.
Donc, dans les trois autres parties vous trouverez quelques éléments pour alimenter votre réflexion sur ce sujet toujours d’actualité. Ce sera aussi le thème principal de la « Fête Nationale des Gauchers 2013 » car nous ne prétendrons pas avoir fait ici une étude complète sur « les gauchers contrariés » et qu’il est souhaitable d’élargir le débat. Nous espérons seulement que ces informations vous amènerons à une meilleure compréhension du sujet ou mieux que cela vous incitera à aller plus loin dans l’investigation.

Alain Galobardès

 2ème Partie // 3ème Partie // 4ème Partie

lesGauchers

Partager

22 commentaires

  1. Gaucher contrarié je suis, mais plus gaucher pas contrariant que contrarié: enfant on m’a appris qu’on écrivait de la main droite et je l’ai fait.

    Les problèmes viennent ensuite: j’écrivais en miroir et quand on m’a dit que j’écrivais dans le mauvais sens, j’ai inversé: j’ai écrit bas en haut… Par chance on a inventé les machines à écrire puis les claviers d’ordinateurs (quand même pour droitiers: le pavé chiffres est du mauvais côté) et tout a mieux marché.

    Enfant j’ai découvert aussi tous les appareils qui ne marchent pas: ciseaux, guitare, cetc. Le pire est une faux: pas d’objet plus latéralisé que celui-là, essayez de faucher l’herbe avec une faux de droitier et vous verrez.

    Du coup, on veille à ce que ses enfants ne connaissent pas les mêmes difficultés! Un de mes fils est gaucher, pas contrarié du tout. Mais il a découvert, enfant, un problème que j’ignorais: prenant le métro, il mettait le ticket sur sa gauche… et ouvrait le portail voisin. Une seule solution: mettre la machine à contrôle au milieu. Inconvénient: on ne passera plus du tout!

    Pour conclure, rassurons-nous: être gaucher, ça ne sert à rien et ça complique la vie. Le nombre des gauchers diminue peu à peu… mais malgré tout il y en a toujours!

    Michel

  2. Bonjour,

    Je suis une gauchère contrariée en pleine forme !

    A 33 ans je dispose de mes 4 dents de sagesse et mes 3 premiers orteils sont egaux, comme un arc un peu.

    Mon bel petit grain de beauté sur mon 3ème orteil est sublime ! Un autre grand sur le cou, le double, l’un sur l’autre, brille extraordinairement !

    Savez-vous combien sommes-nous avec le meme dna ?

    Cordialement

    Nataliia ZVARYCH

    Chere PAULINE,

    Les droitiers contrariés si bien sûr ! Des écoles enseignent des droitiers « willing » à apprendre à réflechir comme un gaucher. Avec une enorme dignité !

    Cher ARTHUR,

    A l’age de 16 ans tu as pu reussir à occuper la totalité du monde. Comme disait ma mamie, « Je sais faire à 2 » ! Tout ! Pas que la moitié. Sois fiert de ce talent darling de dominer !

    Et n’oublie pas d’écrire !

    Regards

    Nat

  3. 66 ans , gauchère contrariée, très agile de la main gauche, écriture à droite lente, j’écrivais en script au lycée pour pouvoir me relire. En CP la maîtresse me laissait écrire de la main gauche (bonne élève) puis ensuite je fut condamnée à écrire de la main droite et passais mes récréations à écrire mes leçons au lieu de jouer. Résultat : myopie galopante, puis à l’âge adulte, tous les problèmes musculo-squelettiques prédominaient à droite.
    En lisant les autres commentaires, je suis révoltée qu’à l’heure actuelle, des jeunes soient encore confrontés à ce diktat de la main droite.

  4. Bonjour, je suis gauchère contrariée par mon père (j’ai treize ans et mon père voulant faire de moi une droitière absolue a commencé à me contrarié dès mes premiers mois selon ma mère), ma mère étant gauchère contrariée elle-même a reconnu des signes et a voulu me faire passer plusieurs tests (celui où elle a commencé à me balancer des objets à la figure pour que je les renvoie ou repousse m’a passablement agacée) qui ont tous révélés que j’étais gauchère contrariée. Cependant, vu que ce n’est pas que pour l’écriture, mais pour chacun de mes gestes, je me demande si je peux écrire de la main gauche. J’ai commencé déjà et je l’ai fait durant longtemps, mais le résultat est que certes j’écris mieux mais j’écris à deux à l’heure. Ors, étant collégienne, j’ai besoin d’écrire vite et efficacement. Du coup… pensez-vous que l’écriture de la gauche est possible?

  5. Bonjour, bonsoir,

    Dans le cadre de mon mémoire de recherche en M1 de Psychologie / ergonomie, je réalise une recherche sur les difficultés rencontrées par les personnes gauchères dans la réalisation de leurs activités ; que se soit dans leurs contextes d’études, social, familial ou professionnel.

    Seuls les gauchers (contrariés ou non) ou personnes ambidextres peuvent répondre à ce questionnaire.
    Le questionnaire vous prendra environ 5 min de votre temps !

    Je vous remercie d’avance pour votre participation !

    http://robin.vivian.free.fr/gaucher/

  6. Michel Bouvier on

    Indiscutablement, l’obligation d’écrire à droite fut une agression pour moi. Je ne voulais plus aller à l’école. Mais, le temps a joué son rôle et la main droite est devenue la main de l’écriture. Avec conservation de quelques gestes avec la main gauche, tirer des traits, par exemple.
    Par la suite, j’ai constaté le développement d’une dyslexie et d’une dysorthographie, rapidement gérées et très transitoires. Par contre, ma compétence à l’orientation est restée médiocre.
    Bien sûr, chaque main a rapidement pris sa place en dehors de l’écriture, possible à gauche, mais plus laborieuse. Le dessin, était possible avec les deux mains.
    Ma profession, chirurgien, m’a permis d’observer quelques avantages à ma particularité. Puisque les deux mains sont utilisées dans un grand nombre de situations, par tous les praticiens, le simple fait de l’utilisation habituelle des deux mains dans ma situation m’a surement apporté un réel avantage. Surtout lorsque la particularité des lieux ne permettait pas l’utilisation de la main « habituelle ».
    A postériori, je suis ravi d’avoir bénéficié de cet avantage. Et, je m’aperçois que les violonistes droitiers doivent utiliser leur main gauche pour des gestes fins permettant l’expression d’un « autre langage ». En conclusion, ce qu’il faut regretter dans l’interdiction de l’utilisation de la main gauche pour l’écriture, est surtout la méthode coercitive utilisée à une étape de la vie où on peut tout faire et tout apprendre, si c’est demandé »gentiment ».

  7. Je suis gaucher et consterné de voir à quelles dates certains gauchers ont encore été contrariés. Je suis de 1951. Je suis entré au CP en 1956 et l’institutrice, interrogée par mes parents, leur a dit qu’elle risquait un blâme de son administration si elle essayait de me contrarier. C’était dans les classes primaires du lycée Ampère, à Lyon.

  8. J’ai bientôt 16 ans et je suis gaucher contrarié depuis mon entrée à l’école à l’âge de 3 ans, je m’exprime aujourd’hui parce que mon institutrice m’a forcé à écrire de la main droite et depuis j’ai délaissé ma main gauche, mon problème aujourd’hui c’est que j’ai perdu toute l’adresse et la précision dont je faisais preuve avec ma main ex-dominante, voilà je veux récupérer ma main gauche pour devenir quasiment ambidextre car cela me plairait de récupérer ma main dominante, pour l’aspect symbolique car je trouve le geste de mon institutrice bête et injuste. Si quelqu’un peut me donner quelques conseils pour retrouver ma main gauche je laisse mon adresse mail.

  9. Nadia Allart,
    Née en 1948, je me souviens qu’à l’age de 7 ans, mon père à asséné sur une de mes deux mains un coup de règle en bois, en me disant tu écris mal. j’en ai fait une déduction certaine que je fus une gauchère contrariée, tous mes gestes réflexes sont gauchers, cependant j’écris parfaitement de la main droite. tous les accidents corporels se sont produits côté gauche, et ce n’est que depuis fort peu de temps en observant mes réflexes naturelles que j’ai pris conscience que j’étais plus gauchère que droitière.

  10. Bonjour, je recherche en CH un thérapeute spécialisé dans la compréhension psychologique des gauchers contrariés, pour quelqu’un qui a de gros problèmes qui lui empoisonnent la vie. Merci

  11. j ai 50 ans, je connais mon problème de gaucher contrarié, d’abord puisque depuis 40 ans que j’écris de la main droite, mon écriture est tellement pourrie et que je n’ai jamais su écrire avec un stylo plume ?
    J’ai la main tellement de travers que j’essuie tout ce que j’écris.
    je tiens tout les ustensiles ménager à l’envers pour les droitiers, manche de balais etc….aussi un fusil à épauler, et sans entrainement, au bout de 15mm à peine, j’écris de la main gauche avec une écriture fluide et très aérienne loin de mes gribouillis quotidiens depuis 40 ans.
    Seul bémol, ma signature, qui en droitier est ma patte impossible à refaire coté gauche.
    Au foot je suis des deux pieds, je tiens et distribue les cartes en gaucher,le bémol reste l’orientation en 3 D dans les jeux ou pire encore aux skis.
    Dois je redevenir un gaucher ?

  12. bonjour, je suis gaucher contrarié car à mon époque les gauchers n’avaient aucun droit donc a l’école on a attaché ma main gauche pour me forcer à écrire de la droite drôle d idée d’être gaucher les conséquences sont graves pour ma part j ai commencé à avoir un caractère perturbant caractériel un enfant pas comme les autres j’ai été mis dans des écoles pour caractériel de prononcer mal écriture mauvaise bref d’être un enfant difficile un comportement pas bien aujourd’hui huit j ai 66 ans repense encore à cela j’en veux énormément à l éducation nationale d avoir bousiller des enfants qui furent gauchers je sais on va répondre à l’époque être gaucher c’est mal vu j’ai 4 enfants dont une gauchère j’ai juré que celui qui oblige ma fille qui est gauchère a être droitière de le faire virer de l’éducation nationale a tous les pédiatres et autres médecins qui m’avaient forcé a écrire de la main droite je vous ais vomis vous avez gâché ma vie elle est foutue car psychologiquement cela m’a traumatise pour la vie.
    jean michel courel

  13. moi je suis un gaucher contrarié j’ai 14 ans j’ai jamais bien écris de la main droite. Je me casse la main droite dans un tournoi de karaté et j’ai découvert que j’écris biens de la main gauche et enfin les professeurs disent que mon écriture est lisible.Et on m’a dit que parfois on oblige les gauchers d’écrire avec la main droite et tout le reste je le faisait avec la main gauche.

  14. Je suis née en 1957 et un idiot de médecin scolaire a décrété que j’étais une « fausse gauchère » car j’avais autant de force de la main droite que de la gauche. Il a imposé à mon institutrice de m’attacher la main gauche au barreau de la chaise et à mes parents de m’obliger à manger de la main droite. Je suis « devenue » droitière avec une écriture exécrable et j’ai bégayé pendant 3 ans et j’ai encore des « restes » depuis.
    Merci à ces idiots de médecins qui prenaient les gauchers pour des tarés.

  15. Un conseil lisez : ÉLOGE DU GAUCHER de Jean Paul DUBOIS (paru en livre de poche). Très intéressant… SALUT

  16. Bernard FARENC on

    Né en 1950, totalement gaucher, éduqué dans une école religieuse, obligé d’écrire de la main droite (ma main gauche systématiquement attachée au pied du bureau) dés l’age de cinq ans. A la maison aussi mes parents
    m’ont obligé à manger de la main droite. Écriture et dessins catastrophiques à l’école, très souvent réprimandé par mes profs. pour tout le reste j’étais gaucher: jeux, bricolage, force, etc…..
    A 45 ans j’ai décidé de reprendre ma véritable identité. Depuis tous mes faits et gestes sont ceux d’un gaucher.
    Je me sens beaucoup mieux. Que de temps perdu !!!!

  17. Renaud Dequatre on

    Je suis ce qu’on appelle « un gaucher contrarié » de 27 ans et si je peux me permettre de le dire : un handicapé manuel… Je m’explique, la plupart du temps j’agis comme un gaucher car naturellement j’ai envie d’utiliser ma main gauche, cependant il m’arrive très souvent de jeter l’éponge face à des situations où mon cerveau me commande d’utiliser ma main gauche, mais où le formatage qui m’a été imposé m’oblige à prendre en considération ma main droite… Dans ce genre de cas, il m’arrive souvent d’utiliser les deux ou tout simplement de laisser une autre personne faire car un conflit cérébrale et moteur se met en route (tournevis, bricolage, tondeuse à cheveux…etc.). Aujourd’hui je me dis que le fait d’apprendre à écrire de la main gauche l’aiderait à remettre de l’ordre… Le problème est qu’à 27 ans et ne sachant pas comment faire, je me retrouve bien embarrassé. Il existe bel et bien des gauchers contrariés en France et ça ne s’est arrêté que très tard voire trop tard… Dans mon cas c’était en 1990.

  18. MAUDITE SOIT L ECOLE DE JULES FERRY
    MAUDITS SOIENT LES HUSSARDS DE LA REPUBLIQUE

    J’avais presque 5 ans en mai 1970 mais j’ai atterri dans une école (groupe scolaire turpeau à Bois d’arcy 78) où les valeurs nouvelles de cette époque étaient ignorées et où les gardes chiournes (ils ne méritent pas le nom de professeurs) faisaient régner la crainte et multipliaient les vexations pour faire régner leur ordre militaire. Ils ont commencé par m’imposer d’écrire de la main droite alors qu j’utilisais spontanément la gauche et je n’avais pas le choix : Je me souviens bien de l’air revêche de la directrice et du fait que je l’évitais le plus possible tant sa réputation de méchanceté n’était pas contredite par les faits. Je me souviens de celle qui nous tirait l’oreille parce que nos nous battions avec son fils , de celui qui nous menaçait de bonnet d’âne lorsque nous ne pouvions plus réprimer notre agacement d’écouter sans bouger, des choses que pour ma part je savais déjà . Maudite soit celle qui a humilié publiquement ma soeur qui s’est suicidée une fois adulte . Pour ma part il m’a fallu beaucoup d’efforts et de souffrance pour faire ressortir la peur que leurs pratiques avaient lové en moi , transplanté dans cet environnement hostile 8 heures par jour et 200 jours par an sans pouvoir le fuir. C’est quand cette peur est ressortie 25 ans après en thérapie que j’ai commencé à comprendre pourquoi même au lycée je me sentais mal alors que tout allait bien du point de vue de leurs résultats chiffrés et pourquoi j’ai terminé mes études d’ingénieur à l’hôpital psychiatrique.

  19. Né en 1930 obligé d’écrire avec la main droite à l’encre à mon entrée en neuvième je suis devenu ambisenestre toujours content mais jamais satisfait d’écrire comme un cochon à 2euros 40 le kilo .les juifs et les musulmans veulent faire disparaître les métiers de langueyeur et de saigneurs dans les villages

  20. Nadine Sicard on

    Je suis une gauchère contrariée épanouie. Bien sûr, j’ai été obligée d’utiliser ma main droite pour écrire dans les années 50, sous la menace d’une règle en fer… J’ai donc développé toutes les stratégies possibles pour  » tromper l’ennemi »: bien observer, être très attentive et réagir très rapidement pour obtenir, de la main gauche, un résultat identique à celui de la main droite. Il y avait une épreuve de … Couture, à l’époque, au Concours d’entrée à l’École Normale ! Je pense avoir une faculté de réaction vive et percutante. J’ai toujours aimé apprendre. Je vais avoir… 70 ans. Mon seul échec: apprendre à jouer du piano, avec une main gauche bien plus habile que la main droite. Merci de me donner la parole !!!!

  21. Valentin Moine on

    Voilà j’aimerais être habile de ma droite pour jouer plus agréablement a la PlayStation car quand je tourne le joystick analogique droit j’ai comme des tensions dans le poignet droit-_- du coup
    Sa me strees

Laisser un commentaire