Des outils de gaucher ?

2

Outils or not outils ? Des anthropologistes ont pu déterminer qu’il y avait des gauchers 1.4 millions d’années avant notre ère en se basant sur des outils façonnés à cette époque.

Tiens donc, les gauchers préfèreraient-ils se servir de leur main la plus habile ? Évident pensez vous ? Pas pour tout le monde,Prehistoire-120 puisque l’on continue à leur proposer des outils inadaptés qui inciteraient plutôt à changer de main.
Quant à s’adapter à un outil conçu pour être utilisé par des droitiers en étant gaucher cela relève plus du tour de magie que du tour de main !
Remontons le temps et analysons par exemple l’étude dite de « Wharram Percy » [1] on se rend compte que 3 % seulement de cette population du XVIe siècle utilisait régulièrement leurs deux mains, 81% leur main droite et surtout 16 % leur main gauche ! Donc, quand on leur laisse le choix, les gauchers utilisent bien leur main dominante sans restrictions et pour se faire ils adaptent plutôt leurs outils à leur gestuelle que l’inverse.
De tout temps, les gauchers ont préféré utiliser des outils adaptés à leur gestuelle. Ils les façonnaient eux-mêmes ou ils demandaient à des artisans de proximité de les fabriquer.
C’est seulement à partir de l’ère industrielle et des produits manufacturés que la vie du gaucher va se compliquer. La fabrication à l’échelle industrielle allait sonner le glas des outils pour gauchers. De plus, à cette époque, pour cause de pressions diverses les gauchers paraissaient peu nombreux et donc peu rentables pour des fabricants qui n’intègreront que rarement une gamme d’outils pour gaucher à leur catalogue.
Mais il arrive parfois, qu’un matériel adapté à la main utilisée soit obligatoire ! Les escrimeurs gauchers par exemple, ont besoin d’un matériel spécifique.
materiel-d-escrimeEn 2009, nous avions interrogé à ce sujet Michel Sicard, ancien champion d’escrime et DTN de la Fédération Française d’Escrime qui nous avait répondu : « Oui, un matériel spécifique existe pour les gauchers : arme de gaucher, veste de gaucher, bien évidemment le gant et ce matériel est obligatoire aussi bien à l’occasion des entraînements que des compétitions. L’arme du gaucher comporte une poignée où vient se refermer la main, la lame reste la même que pour les droitiers mais l’escrimeur gaucher lui donne une courbure inverse de celle du droitier ».
A l’école, autre domaine où le matériel est obligatoire on ne se préoccupe pas hélas ! de la main utilisée. En effet, si l’élève gaucher doit impérativement posséder et utiliser le matériel demandé par la « liste des fournitures scolaires », très peu mentionnent la possibilité d’utiliser du matériel adapté à l’élève gaucher. Même la paire de ciseaux est rarement signalée. Pourtant celle-ci est présente dans tous les réseaux de distribution concernés. La principale cause est l’absence d’information sur l’utilité de ce matériel, exemple les ciseaux :
Montés avec les lames inversées ils sont incontestablement indispensables pour effectuer des travaux de coupes de la main gauche avec la même habileté que les droitiers. Ils évitent l’écartement des lames préjudiciable à une bonne coupe et ils permettent de voir la ligne de coupe sans avoir à les pencher. La forme ergonomique des anneaux, quand elle est adaptée, participe elle aussi au confort d’utilisation.
Prôner l’adaptation semble à certains un meilleur choix.
L’adulte gaucher peut se soustraire à certaines contraintes ou se passer d’un matériel qui est spécifique àecolier-gaucher certaines activités qu’il ne pratique pas : celui qui ne jardine pas ne se servira jamais d’un sécateur. Mais à l’école pas de dispenses : on découpe, on taille, on trace, on écrit. On devrait donc proposer des outils qui permettrait à l’élève gaucher d’utiliser correctement sa main « dominante » :
La plus qualifiée pour obtenir les meilleurs résultats car la main « dominante » est aussi la plus habile !
L’adaptation à l’école est donc une solution de facilité qui à la longue, ne bénéficie à personne : ni aux élèves, ni aux enseignants, ni aux parents. Plus les élèves avancent dans leurs études, plus les problèmes apparaissent et s’accentuent. Pour les enseignants, gérer des élèves en difficultés n’a jamais été leur satisfecit et les rapports conflictuels parents-enseignants que cela engendre, sont préjudiciables à tous.
950 millions de gauchers dans le monde pourraient assurer un investissement d’une rentabilité non négligeable aux fabricants, surtout si leurs produits sont commercialisés au delà de leurs frontières.
Aujourd’hui, de nombreux pays sont dans une période plus permissive à l’égard des gauchers qui paraissent donc plus nombreux. Conséquences, les fabricants hésitent moins à élargir leur gamme avec des produits pour gauchers. Ensuite, il faudrait que les détaillants jouent le jeu et proposent ces produits, ce qui est loin d’être le cas.
Les relations privilégiées que nous entretenons avec certains fabricants nous permettent d’annoncer que :

« dans un proche avenir il y aura davantage d’outils
adaptés pour les gauchers et surtout ils seront mieux distribués ».

lesGauchers

Partager

2 commentaires

  1. thierry daigueperse on

    je suis menuisier, j’ai le même problème avec mon rabot électrique, je prends tous les copeaux sur moi car l’extracteur est prévu pour les droitiers.

  2. rosenberger jean on

    Je voudrais signaler la dangerosité des tronçonneuses à chaine.

    En raison de l’asymétrie , le moteur déporté à gauche de la lame protège bien l’opérateur droitier.
    Par contre, un gaucher saisissant la poignée-moteur de la main gauche se trouve directement exposé à la lame et ne trouve pas de poignée secondaire pour sa main droite.

    Existe-t-il des solutions : machine de gaucher (??), adaptateur de protection etc.

    Merci de votre attention.

Laisser un commentaire