Livre des gauchers Page 4

livre-grislivre-gris droit

Anecdotes Gauchères

 

Bonjour tout le monde !
Je fais tout de la main gauche et du pied gauche, je suis gauchère quoi. 🙂 La seule de ma famille. Mais enfant je croyais que ma gauche était la droite; donc encore maintenant j’ai du mal entre la gauche et la droite. Je ne vous raconte pas la galère pour le permis de conduire…Mais néanmoins fière d’être gauchère !
Je n’ai pas eu de soucis particuliers pour apprendre à écrire, ma main est très légèrement au dessus de la ligne mais pas « tordu » non plus. Et je peux écrire aux stylos à encre quand ils ont une plume assez longue. Il y a juste aux tableaux que j’avais beaucoup plus de mal ! Et bien sur, attention à la personne droitière à notre gauche ! Aussi, il y a les petites réflexions, mais personnellement je ne l’ai jamais mal pris. En revanche parfois en sport, ce n’est pas très pratique: comme pour le saut à la perche, saut en longueur,etc.
Votre site est super, j’y vais régulièrement, merci !
Sophie
Bonsoir, Mon fils aîné ayant été latéralisé droitier très tôt vers 18 mois, j’ai attendu avec impatience d’observer quand le serait le 2ème (5 ans d’écart). Cela semblait tarder jusqu’à ce que je réalise qu’il était gaucher, il avait un peu plus de 2,5 ans.
– je confirme le côté artistique, il a dessiné très tôt super bien avec une mémoire visuelle impressionnante
– il est très doué en construction (il représente tout ce qu’il veut avec des légos, engins, animaux, constructions architecturales, personnages depuis qu’il est tout petit)
– il « bricole » en permanence, créant des objets connus ou inconnus avec du matériel brut chipé un peu partout dans la maison et dans la poubelle de recyclage (nous lui avons interdit d’aller fouiller dans la poubelle de la cuisine) – il n’a pas de matériel particulier pour découper ou dessiner
– il est doué pour le calcul et les problèmes logiques (2 ans d’avance en math en grande section)
– il s’éclate avec les jeux de société sur plateau
– comme nous avions des réflexions agaçantes à l’école sur les lettres en capitales qu’il écrivait à l’envers, j’ai testé de lui faire écrire directement en attaché des petites phrases (toujours avec la main gauche) en cursives sans m’attacher aux majuscules et c’est passé comme une lettre à la poste et il adore écrire et en est très fier pendant que les autres gamins peinent à écrire leurs lettres et leurs syllabes
– nous l’avons mis au piano et là, on le sent heureux de « jouer » de ses 2 mains mais nous avons effectivement dû demander à sa prof de ralentir pour effectivement lui montrer le déplacements des doigts et des mains.
Bref, un petit gaucher pas du tout gauche ni contrarié!
Nous souhaitons le même plaisir aux autres.
Hélène
Je suis gauchère et j’ai eu une scolarité tout à fait ordinaire, sans traumatisme. J’ai presque 40 ans.
Claudia
voila je suis une jeune fille de 19 ans
je n’ai pas vraiment eux une scolarité difficile a cause de fais que je suis gauchère, du moins pas complètement.Dans mon entourage la main droite a plus d’importance. quand j’étais petite. en mangent, on me regardait différemment, et on me disait que c’est pas bien de manger avec la main gauche, que c’est pas correct. surtout de la part des grands personnes. pour cela ma mère a voulus me rendre droitière. et c’était grasse a un journal télévisée, qui a diffuser sur une petite fille, elle a eut une dépression a cause du fait qu’on l’a obligé d’écrire avec la mains droite que j’ai échapper a ça et maman m’a laisser mener ma vie de gauchère.
Nabiha
Quand je vois les difficultés qu’ont eu certains gauchers pour s’adapter au monde des droitiers, je suis une grande chanceuse (ou alors une fausse gauchère ^^). Faire les choses comme un droitier ne me gène en aucun cas, ça se fait naturellement chez moi. Le seul « point noir » a été ma façon d’écrire en « miroir », de la maternelle jusqu’au CP (que j’ai dû redoubler) mes instituteurs se sont acharnés sur moi en disant à mes parents que je ne faisais aucun effort, de plus je n’arrivais pas à apprendre à lire, bref mon parcours scolaire avait très mal débuté… je peux remercier mon orthophoniste qui a réglé mon problème en très peu de temps, et depuis toujours excellente en cours, pourtant c’était trèèèèèès mal parti, je vous l’assure 😉
Sarah
Je n’ai jamais compris pourquoi, à l’école, lorsque nous faisons en sport du saut en hauteur je n’arrivais jamais à sauter par dessus l’élastique… Arrivée devant le matelas mes pieds s’embrouillaient et là, blocage total !! J’essayais en me plaçant à droite puis à gauche, je testais le pied d’appel droit puis le gauche et systématiquement c’était le beug arrivée devant le tapis !!… Je suis gauchère mais ayant été contrariée à l’école je pense donc que ça à un lien… Un de mes fils est gaucher alors pour rien au monde j’aurais laissé qui que ce soit se mettre en travers de ça à l’école (mais fort heureusement il a eu des maîtresses fantastiques) c’est vraiment trop pénible à vivre d’être un gaucher contrarié, bien qu’en certaines situations ça peut bien faire rire les autres, et avec le recul, on peut aussi en rire soi même !
Laetitia
Je ris je ris à lire vos expériences et surtout en me rappelant les miennes….Ces fameuses pages dites « sales » ou mon impossibilité à écrire avec un stylo plume…
J’ai même le souvenir de mon obligation d’écrire au papier crayon car je n’étais pas assez disciplinée, nos lettres inversées etc….
Merci j’avais oublié, en tout cas, après des débuts difficiles j’ai toujours été une bonne élève qui part la suite (et dès que j’ai pu utiliser un vrai stylo) j’ai toujours fais plus attention à la présentation qu’au fond….Amusant
Lina
Site très enrichissant et de partage.
Je suis une femme de 40 ans.
J’ai été soutenue par une maman gauchère contrariée et effectivement face à cette majorité écrasante de droitier le parcours n’est pas toujours facile.
Quelle que soient les cultures le passé a toujours blâmé ou tenter de modifier notre instinct…Bref, merci pour vos commentaires
Lina
J’ai lu quelques messages de gauchers et je trouve qu’ils exagèrent vraiment en parlant de leur vie presque comme de l’enfer. Personnellement, je ne me suis jamais sentie handicapée par cette spécificité. Je me suis adaptée très facilement à la souris à droite, par exemple. Le seul problème, (est il est mineur), est le manque de précision pour couper droit. Sinon, je nous trouve plus logiques que les droitiers. Nous écrivons de gauche à droite, je trouve plus naturel d’utiliser sa main gauche et d’avancer que de reculer comme doivent le faire les droitiers. Le seul souvenir de « mise à l’écart » dont je me souvienne était les rangées d’élèves pour le saut en hauteur, où j’étais la seule à gauche, ce qui me faisait remarquer et m’obligeait à réussir mes sauts mieux que les autres;(sous peine de quolibets). Mais c’est loin, et il y a pus grave que d’être gaucher. Après tout, nous ne sommes ni malades, ni handicapés, et aussi habiles sinon davantage que les droitiers dans bien des domaines. Et si je m’applique, je peux avoir une très belle écriture. Je trouve que cela n’a vraiment rien à voir avec la latéralité.
Cordialement.
Mireille
bonjour,
j’ai 49 ans et je suis gaucher.
En 1971 en classe de CE1 un jeune instituteur (2ème année d’école)a par tous les moyens a essayé de me transformer en droitier, j’étais arrivé en classe de CE1 sachant écrire et j’ai fini mon année scolaire ne sachant plus écrire de la main gauche et non plus de la main droite. Par chance arrivé en CE2 mon institutrice détecta tout de suite mon problème et me fit suivre une rééducation.
Aujourd’hui et depuis 25 ans je suis dessinateur industriel et parmi mes loisirs il y a la calligraphie de la main gauche il en va de soit.
Ne perdez pas confiance, un gaucher peut avoir une belle écriture mais ça se travaille.
Hervé
Je suis retraitée, ex-institutrice en CP. A mon début de carrière, on obligeait les enfants gauchers à écrire de la main droite. Puis, on les a laissés libres de choisir ; mais les institutrices droitières ne savaient pas leur expliquer. Maintenant, on trouve la méthode en ligne sur internet. Depuis longtemps déjà la médecine scolaire conseille de ne pas porter son cartable toujours de la même main pour éviter la scoliose.
Votre site critique excessivement l’éducation nationale sur cette très vieille histoire de « main gauche attachée dans le dos ». Modifier votre site pour faire apparaître les progrès.
Louise
Mon frère et moi sommes gauchers ; les seuls de la famille. nos parents ont toujours été compréhensifs ; c’est à l’école que ça a été la guerre avec les instits principalement pour les faire accepter de nous laisser avoir des ciseaux. Ce n’est pas qu’on a été contrarié par les instits, mais plutôt qu’on était à leurs yeux contrariant.
il m’arrive souvent d’avoir l’impression de ne pas appréhender l’environnement comme la plupart des gens, certaines choses me paraissent intuitives et demandent un temps de réflexion à d’autres ; est-ce en rapport avec le fonctionnement cérébral même?
dans une boutique en ligne pour gauchers, je suis tombée sur une pendule, elle m’a paru tellement naturelle ; combien d’objets / activités de la vie quotidienne ne sont pas adaptés aux gauchers sans même que l’on s’en rende compte…
Certaines choses sont insignifiantes (par exemple, quand j’ouvre un apéricube, je tombe du côté des réponses et non pas des questions ; ou encore, quand j’ouvre une boite de médicaments, c’est du mauvais côté et alors la notice empêche d’attraper les plaquettes), mais d’autres sont vraiment handicapantes (outils non adaptés dans le milieu professionnel).
Toutes ces incommodités obligent les gauchers à avoir une faculté d’adaptation plutôt efficace au risque d’être rapidement débordé par le monde droitier… ce qui présente ses avantages, et inconvénients.
et bien, continuons…
K
Bonjour ! Je suis une gauchère de 17 ans, et je viens de tomber sur votre site par hasard. Je trouve qu’il mérite d’être connu surtout pour des parents qui ont un enfant gaucher car cela leur permet d’apprendre les gestes à suivre mais également de ne pas s’inquiéter.
Pour ma part dès que j’ai commencé à écrire, j’ai adopter l’écriture en miroir qui a été très surprenante au départ pour mes proches. Mais Je voudrais rassurer les parents qui ont un enfant dans ce cas, cela n’est pas du tout un handicap pour l’avenir, dès que l’on m’a expliqué la bonne méthode à adopter le changement c’est effectué très rapidement. Pour preuve, cela ne m’a pas empêché de sauter une année de maternelle pour me retrouver directement au CP ! De plus maintenant je suis en terminale S sans aucun soucis particulier, et je suis aussi musicienne.
Je souhaite également donner un conseil aux parents, pour que votre enfant tienne bien son crayon , acheter lui des embout permettant de bien positionner les doigts.. C’est grâce à ces méthodes que ma mère a réussie à faire de moi une gauchère qui écrit très vite et avec le poignet correctement placé !
Le seul problème persistant et la trace d’ancre sur la main après avoir écrit avec un stylo et les traces sur le papier .. Mais après tout, cela est vite effacé avec l’ancre d’ un stylo plume !
Voilà bonne continuation à tous !
Conseil de gauchère 🙂
J’ai 20 ans et je suis gauchère depuis toute petite, de la main, de l’œil, mais pas du pied curieusement.
A l’école, quand on m’a mis un stylo plume pour la première fois dans la main, ça ne vous étonnera pas si je vous dis que la maîtresse l’a déplacé de ma main gauche où je l’avais mis naturellement, tentant de reproduire le geste montré précédemment, à ma droite d’où je l’ai viré presque aussitôt. Elle m’a dit quelque chose comme : « ah, t’es gauchère ? Ah bah je sais pas alors. » avant de passer à un autre élève. Depuis, l’écriture a toujours été une tâche difficile et presque désagréable pour moi. Mal positionnée, ma main me faisait mal (poignet qui se casse), mon bras cachait le texte, je répandais de l’encre partout… J’essayais de ma placer en tordant complètement mon poignet pour me retrouver à tirer la plume vers la droite depuis le haut de la feuille. Très inadapté comme vous pouvez l’imaginer.
Après des séances avec une psychomotricienne (merci les parents !), j’ai appris une meilleure gestuelle mais je n’ai cependant jamais pu effectuer le même geste qu’un droitier et je place désormais ma main à l’horizontale, feuille verticale bien droite, parfois en redressant le stylo. J’ai toujours la main par-dessus mes derniers mots, ce qui occasionne des taches (fin totale de l’écriture avec stylo à plume ou encre rechargeable au profit du bic), notamment quand j’utilise un crayon à papier, auquel cas toute la partie de ma main qui touche la feuille se retrouve couverte de graphite (j’ai toujours eu honte de tacher ainsi la feuille, surtout quand je faisais un dessin). Par ailleurs, mon écriture est assez moche et je n’ai jamais su dessiner joliment.
Héloise
Je suis à la recherche de parents de gaucher ou d’élèves gauchers genevois (Suisse)qui ont ou qui ont eu des problèmes d’écriture à l’école.
J’aimerai agir au niveau du DIP pour améliorer la situation, pour que nos enfants n’aient plus ce handicap. J’ai un de mes deux fils qui est gaucher, qui a 13 ans et qui est pénalisé dans ses études car il n’a pas vraiment appris à écrire et que son écriture est lente et difficile à lire.
Merci de me contacter sur mon adresse e-mail: jc.huggel@yahoo.fr
Merci par avance
Jean-Claude Huggel
Je suis très heureuse d’avoir trouvé un site qui parle des gauchers avec respect et investissement. J’apprécie et je me tiens régulièrement informé. Merci pour tous les gauchers !!
Gabrielle
Bonjour, je m’appelle Marion,j’ai 13 ans et je suis gauchère mais je me soigne !!! Non, en réalité je suis à 100/100 fière d’être gauchère.
Dans ma classe, nous ne sommes que 4 élèves sur 28 à être gauchers. Ma mère a vue très tôt que j’étais gauchère (heureusement pour moi), quand j’avais environs 6 mois, quand je commencée a prendre les objets dans les mains, ou plutôt dans la main gauche.
Mon grand-père maternel (du côté de ma mère) était gaucher mais avant lui, il faut remonté 8 générations pour trouver des gauchers et mes parents ne sont pas gauchers et personnes n’est gauchers du côté de mon paternel. Est-ce normal ?
Marion
Alors moi personnellement, je me rappelle encore d’un enseignant de primaire qui nous avait expliqué que l’emplacement des vitres dans les salles de l’école avait été fait tel que les élèves droitiers en majorité puissent « voir le soleil sans problème »…Il est vrai que quand on est gaucher, la main gène un peu l’orientation de la luminosité sur la feuille, lorsque les vitres sont placées à gauche dans la salle! Bon, ça ne m’a jamais embêté plus que ça en réalité, la question des vitres…
Comme beaucoup je suis et ai toujours été très fière d’être gauchère. Comme B.Obama, comme H.Grimaud (pianiste), entre autres!! De toute façon, maintenant j’écris au stylo quand je veux, on ne m’obligera plus jamais à utiliser le stylo plume sur des copies d’examen (je ne vous raconte pas les taches que me laissait l’utilisation de la « plume » sur les feuilles, buvard ou pas et le temps que me prenait le « nettoyage » de chaque papier, post-écriture !!! Le tipex nécessaire avec le stylo bille en correction c’est pas mieux mais faut faire avec, hein!). Bonne chance à tous les gauchers dans leur vie, de manière générale! On n’est pas les « meilleurs » car plus « rares », juste des gens à respecter…Au même titre que les autres, voilà ce que je voulais ajouter. Nous ne sommes pas des victimes non plus, svp continuons à nous battre pour le respect de notre particularité! 🙂
Lucie
Avec le recul de mes 65 ans, je suis intimement convaincu que cette « différence » a été un atout. Pourtant, l’histoire était bien mal engagée, puisque j’ai connu l’époque où cette particularité était classée parmi les anomalies (pour ne pas dire les tares) Je reconnais avoir été un cas d’école, puisque je m’évertuais (le plus naturellement du monde) à écrire de droite à gauche. « On » s’est chargé de me faire entrer dans les rangs par la force et dans la douleur, et je ne cache pas que ce souvenir a laissé des traces…
Plus tard, je me suis adapté, par pur défi pour ne pas dire par vengeance. Je suis devenu totalement ambidextre et « symétrique » (sauf, bien entendu, l’oeil gauche, toujours directeur) Que ce soit dans la vie quotidienne ou dans les loisirs (sport, musique) j’utilise indifféremment ma main gauche ou mon pied gauche, ma main droite ou mon pied droit selon l’avantage que je peux en tirer…
Bien sûr, j’ai maudit cent et cent fois les ciseaux « standards » qui font terriblement mal aux doigts et aussi les concepteurs de ce « monde » fait pour les droitiers. Aujourd’hui, force est de reconnaître que ma « tare » d’enfant a été un atout majeur dans bien des domaines tout au long de mon existence. Chaque jour qui passe m’en persuade encore.
Jean-Luc Genin
En 2007, ma fille est entrée en maternelle, et nous avons constater, son père et moi, que les gauchers étaient toujours contrariés. Sa maîtresse l’obligeait à prendre son crayon dans la main droite.
Mon mari (lui-même gaucher) est allé trouver la directrice de l’école, après plusieurs tentatives infructueuses auprès de la maîtresse, pour lui dire que Manon était une gauchère et que sa maîtresse n’avait pas à la forcer à écrire comme une droitière parce que ça l’arrangeait.
J’ai écrit à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, sans réponse de sa part.
Aujourd’hui, ma fille se sent vraiment différente des autres et, a parfois honte de montrer qu’elle est gauchère.
Carine
Fière être gauchère !!! j’ai 26 ans, et je suis la descendante d’une très longue lignée de gauchers du coté paternel (tous contrariés malheureusement jusqu’à mon père ! ). à mon tour j’ai transmis « ce don être différent » à mon fils, j’espère que son apprentissage sera moins compliqué que le mien car il faut se battre même à notre époque pour surmonter les moqueries ! (buvard obligatoire, zéro pointé en primaire quand il fallait faire les lignes d’écriture et bien sur jusqu’au lycée, une fâcheuse tendance à effacer ce que j’écrivais au tableau !!!! ) il y a aussi les petites trucs que seul un gaucher comprendra (j’hésite encore sur le sens avant d’écrire un Z majuscule pour ne citer qu’un exemple !!!!.
Merci pour ce site !!!
Mélanie
Bonjour a tous.
J’ai 14 ans et je suis gauchère. Je trouve ce site génial.J’avais envie de donner une petite anecdote. Quand j’étais plus jeune et qu’on devait découper des choses on me donnait toujours des ciseaux pour droitiers. Donc je n’arrivais pas bien a découper et je me faisais tout le temps enguirlander. Jusqu’au jour ou ma prof a remarquer que j’étais gauchère. Pareil pour la plume à bec. Je n’avais rien dit parce que je n’avais pas vu que je n’utilisais pas la même main que les autres…
Cassandra
Ma fille de 10 ans est gauchère; un jour elle n’arrêtait pas de commettre de petites « gaucheries », et elle me dit :  » ah maman, qu’est-ce que je peux être mal à gauche !  » J’ai trouvé cela très joli et tellement sensé !!!
Stéphanie
Issue d’une famille de 9 enfants dont 4 gauchers et un ambidextre, ma mère a donné l’ordre aux instituteurs de ne pas nous contrarier dans ce domaine.MERCI.
Je n’ai pas trouver de réponse.
Je tiens à dire que nous ne sommes pas des handicapés, nous devons juste nous adapter chaque minute, chaque jour à un monde de droitier !
Au bout de 50 ans, c’est long, lassant, frustrant et irritant…
Amitiés aux droitiers…
Catherine
Je suis papa d’un petit gaucher de 7 ans. Étant droitier, je dois avouer que je ne m’étais jamais posé la moindre question sur « vous » les gauchers avant de découvrir l’insoutenable vérité : mon fils est gaucher ! C’est bien sûr,en fait, un superbe cadeau de la vie. J’ai maintenant un grand regret : ne pas être gaucher moi-même !
Gilbert

——————————————————
1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 /9 /

 Archives « Livre  des Gauchers »fleche-vers-la-droite

Une anecdote à raconter ? Nous vous proposons de le faire ici pour la partager avec l’ensemble des utilisateurs de ce site. Renseignez les champs suivants : NOM – EMAIL – MESSAGE et cliquez sur « Envoyer ». Au bas du texte mettez la signature que vous souhaitez voir apparaître. Par défaut apparaîtra votre prénom.
Merci de ne pas utiliser cette rubrique pour poser des questions !
Utilisez plutôt la rubrique :« 
Vos questions/vos commentaires »

Votre prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre "anecdote"