L’ambidextrie

0

Sauf que le terme « ambidextrie » n’existe pas !
Voici les définitions du seul terme admis : « Ambidextre »

– Larousse : qui se sert avec autant d’habileté de chacune de ses deux mains.
Petit Robert : qui peut faire la même chose de la main droite ou de la main gauche, avec la même facilité.
Quand même deux tentatives de définition de « l’ambidextrie » trouvées sur le net :
Dicopsy.com (dictionnaire de Psychologie) : Rare, l’ambidextrie réelle est la faculté de pouvoir se servir aussi habilement des deux mains. Les ambidextres sont la plupart du temps des gauchers contrariés ayant réussi à maîtriser leur main non dominante.
Wikipedia.org : L’ambidextrie est la faculté pour une personne d’être également à l’aise avec les deux bras ou les deux jambes (par exemple, pour le pied d’appel). Une telle personne n’est pas latéralisée, elle n’est pas droitière ou gauchère; elle est les deux. Les ambidextres sont plus rares que les gauchers mais on peut apprendre à devenir ambidextre. Il est important de lever une ambiguïté que l’on voit, par exemple dans les jeux de rôles : un ambidextre n’est pas plus apte qu’autrui à utiliser deux objets (par exemple, des armes blanches) à la fois.

On l’aura compris être ambidextre, c’est faire preuve de la même habileté
avec le côté gauche comme avec le côté droit pour une même activité.

Il ressort donc de nos différentes recherches que le terme ambidextre est plus souvent utilisé à tort qu’à raison.
En effet la majorité de ceux qui se disent ambidextres sont des gauchers contrariés, nous y ajouterons quelques droitiers contrariés et ceux qui ont bien voulu pratiquer une ambidextrie volontaire (pour pratiquer certains sports par exemple).
Les ambidextres « naturels » existent-ils ?
Trois études nous donne un élément de réponse : (Schultz ) (Annett et Kilshaw ) (Mai et Steele)
Elles font toutes apparaître un même pourcentage de personnes dont la latéralisation n’a pu être déterminée : 3%.
Donc, à défaut de déterminer le nombre réel « d’ambidextres naturels », elles limiteraient leur nombre à 3% de la population totale.
« Ambidextres naturels » ou personnes mal latéralisées ?
Très rarement elles feront la même chose de la main droite ou de la main gauche avec la même facilité, mais plutôt des tâches différentes. Les documents consultés, aussi bien littéraires que sur le net et l’analyse des témoignages que nous avons reçus, accréditeraient cette thèse.
Être mal latéralisé ou pas du tout latéralisé n’est pas toujours un avantage. La valse hésitation entre les deux hémicorps pourrait être à l’origine de quelques troubles :

Publication de l’Agence Science-Presse
[…]Les enfants ambidextres ont davantage tendances à la schizophrénie, affirme le psychiatre britannique Timoth Crow, une conclusion qui n’est pas sans avoir soulevé une controverse là-bas. En vertu de cette théorie, le fait d’être ambidextre serait indicateur d’une « indécision hémisphérique » en référence aux deux hémisphères du cerveau- autrement dit, d’un manque de spécialisation dans les deux moitiés du cerveau. Bien plus, pour Timothy Crow, les gènes qui déterminent nos capacités linguistiques nous prédisposeraient aussi à diverses maladies mentales : les capacités linguistiques sont localisées dans la partie gauche du cerveau, tandis que les autres fonctions intellectuelles sont dominantes dans l’hémisphère droit. Ce « partage » des tâches serait incomplet chez les ambidextres et chez les schizophrènes […] (ASP)
Texte confirmé par :
[…] l’ambidextrie a perdu beaucoup de son prestige. La plupart des pédiatres la considèreraient plutôt comme le signe d’une latéralisation mal affirmée, éventuellement génératrice de troubles de la personnalité. Certains neuropsychologues, qui préfèrent parler désormais à son sujet de « latéralité ambiguë », y voient même l’expression d’un phénotype pathologique « ou le résultat » d’une lésion cérébrale précoce d’une sévérité telle qu’aucun hémisphère n’est suffisamment intact pour donner lieu à une préférence latérale […] (Dictionnaire des Gauchers P.M. Bertrand)

Dès lors, où classer les ambidextres ?
Le mot « ambidextre » qui signifie qu’un individu est habile des deux mains de façon égale, contient la racine dextre qui veut dire droite en Latin et laisse donc sous-entendre qu’une personne ambidextre possède… deux mains droites, donc classons les avec les droitiers.
Trop simple et pas conforme avec la réalité. Leur pourcentage recensé à 15 % (J.Fagard Sciences et Vie) laisse supposer un amalgame.

En effet bien des gauchers se disent ou sont déclarés « ambidextres », sans que ce titre soit usurpé, puisque l’absence de matériels adaptés à leur main dominante, les oblige plus souvent que les droitiers, à devenir habile de leur main non dominante.
[…]Peut-être un peu plus avec les gauchers. Nous supposons qu’il s’agit du cas où l’on se sert des deux côtés avec la même habileté. Ce sont souvent des gauchers contrariés qui se sont continuellement servi de leurs deux membres. […](Dr Galobardès « Gauchères, Gauchers« …)

Et si l’ambidextre était tout simplement celui qui remet
à « deux mains » ce qu’il aurait dû faire le jour même ?

Alain Galobardès

lesGauchers

Partager

Les commentaires sont fermés.