Livre des Gauchers page 8

livre-grislivre-gris droit


Anecdotes Gauchères

 

 

Je suis né en 1947. Vous vous doutez bien que quand j’ai appris à lire et à écrite en dernière année de maternelle (1952) il n’y avait qu’une main pour écrire : la main droite ! Mais il y avait quand même des gens ouvert : mon institutrice (merci Sœur Anne !), intriguée par le signes cabalistiques que je formais (je faisais mes lettre à l’envers, par exemple un epsilon au lieu d’un 3) a signalée cette « anomalie » à mes parents. Ceux-ci s’en sont ouvert à leur médecin (merci à lui aussi !) qui, après m’avoir examiné, leur a dit « Cet enfant est gaucher, laissez le écrire de la main gauche ». Résultat, la façon dont j’ai tenu mon porte-plume (on écrivait à l’encre violette) est tout à fait « standard » et je n’ai jamais « essuyé » (c’est à dire fait baver) de ma main gauche mon écriture pour laquelle j’ai souvent été félicité ! C’est ainsi que j’ai mené des études à grand pas (sauté une classe en primaire, sauté la sixième lors de mon entrée par concours dans un « collège d’enseignement court » en 1958, concours d’entrée en 2nde lycée technique, école d’ingénieur et démarrage dans la vie active à 23 ans et 2 mois, après 15 mois de service militaire. Au lycée je prenais mes cours de technologie en écriture « miroir » et je m’entrainais parfois à écrire de la main droite. Je ne me suis jamais senti discriminé, seulement par les ciseaux, les couteaux « modernes », les sièges d’amphi avec « écritoire » du côté droit seulement, et sans doute quelques autres babioles. Pour vaincre ces quelques obstacles je pense que j’ai développé un peu d’ambidextrie… Dans l’équipe de hockey sur gazon j’étais ailier gauche : je dribblais d’une drôle de façon avec ma crosse (tous les joueurs ont une crosse de droitier !) menant la balle sur la bordure du terrain, déroutant ainsi mon adversaire. Mais je regrette de n’avoir connu (vers 1976) un enfant dont l’instit’ attachait la main gauche dans le dos pour l’obliger à écrire de la main droite qu’après que ses parents l’aient changé d’école. Je serais allé trouver cet instit’ en lui montrant mes cahiers de primaire et mon écriture d’adulte ainsi que mes croquis techniques à main levée….
A table quand c’est possible je choisis un coin de table à gauche, surtout pour ne pas gêner mon voisin, mais peut être un peu pour mon confort personnel. Si je tiens mon téléphone de la main droite, c’est pour garder la main gauche libre pour écrire… ou pour écrire un texto de la … main gauche ! Un regret ? J’aime la calligraphie mais je n’ai pas trouvé les plumes et les calames qui me conviennent ! Vive la diversité !
Bernard
Bonjour
A 50 ans en décembre, gauchère jamais contrariée à l’école j’ai eu la chance de vivre plutôt bien… Cadre dans l’éducation nationale, je suis particulièrement attentive aux pratiques dans les classes qui nuisent aux gauchers. Les pots collés à droite de la table au CP, les inévitables remarques concernant l’écriture des gauchers et leur façon de se tenir ,… Sont des petites choses qui pourrissent littéralement la vie scolaire des gauchers ! En revanche, je ne cesse de pester contre les becs verseurs qui ne sont jamais du bon côté !!!!
Karin
j’ai 67 ans ; je suis une gauchère 100 % ; j’ai été obligée de changer d’école dû à ma « gaucherie » mais dans l’ensemble je n’ai pas eu de problème ; le quotidien, pas évident (bec verseur, épluche pomme de terre, un seul côté, ciseaux et bien d’autres choses ; un jour un copain a voulu me faire une farce (il ne savait pas que j’étais gauchère) et m’avait acheté un tire bouchon dans un magasin de farce et attrape et quelle ne fut pas sa surprise de s’apercevoir que j’ai ouvert la bouteille sans problème….. dernière anecdote : quand j’étais enfant je dormais dans la même chambre que ma sœur et notre mère nous avait demandé de raccourcir un rideau ; elle s’est mise à un bout et moi à l’autre ….pratique non!! j’ai une fille et un petit fils gauchers.
Marie
Je me rappelle 1 chose marquante de mon « époque scolaire » : autant mes enseignants « en classe » ne m’ont jamais traumatisée parce que j’étais gauchère. Ils ne faisaient pas de remarques « désobligeantes » ou « vexantes », je n’étais pas mise à l’écart – toute seule sur une table : j’étais juste sur la table de gauche quand il y avait des groupes de deux tables et ça ne posait de problème à personne, autant en sport c’était une vraie galère parce que l’enseignant – du CE2 au CM2 – voulait que tous ses élèves prennent appui sur le pied droit au saut en longueur, que la jambe d’appel soit la jambe droite au saut en hauteur etc… etc…
Évidemment, il ne suffisait pas de mettre les gauchers à droite de la corde pour qu’on lève automatiquement la jambe droite en premier pour le saut en hauteur. C’est un automatisme : le gaucher lèvera la jambe gauche en premier, du coup on se prend la corde et c’est un coup pour rien. Et forcément, j’avais une mauvaise note, et forcément, j’ai cru que j’étais nulle en sport pendant longtemps ! Ce prof allait jusqu’à faire une « claque » plutôt piquante sur la jambe droite des gauchers en disant « La première jambe que tu lèves, c’est celle qui pique ! »
Au collège, les profs de sport distinguaient gauchers et droitiers sans pratiquer de discrimination négative et tout allait parfaitement. Mais il était trop tard : je n’ai plus jamais aimé le sport à l’école et suis une piètre sportive aujourd’hui.
Émilie
Et bonjour,
Gaucher complet (main, oeil, pied, oreille je sais pas), j’ai eu beaucoup de mal durant ma scolarité : mon poignet « cassé », le supplice des autodictées avec l’ardoise, l’apprentissage des ciseaux et moult chose encore… Cependant, ma gaucherie est devenue maintenant presque une bénédiction. J’ai appris avec le temps à me servir de mes deux mains pour beaucoup de travaux, du genre se servir d’un marteau (allez demander à un droitier d’enfoncer un clou en tenant le marteau de la main droite, vous allez rigoler). Et surtout, je ne pense pas que les objets spéciaux pour gaucher soient vraiment utile… Nous sommes gauchers dans un monde de droitiers et nous nous adaptons très bien, voire mieux…
Et ça nous permet de faire quelques petites blagues; plusieurs exemples : dans les amphis de fac, les emplacements pour les étudiants sont calculés au plus juste, alors mettons nous du côté droit pour créer un léger décalage qui obligera la personne tout au fond à gauche à écrire sur c’est genoux; quand plusieurs distributeurs automatiques sont mis cote à cote, utilisons notre main gauche et monopolisons 2 distributeurs…
Nicolas
Je vous salue vous tous,
dés mon arrivée à l’école je me sentais vraiment écarté par mes amis de classe car tout ce qu’ils faisaient moi je le faisais contrairement.
Toutefois, Dieu m’a fait des miracles je n’ai jamais dépassé une 2ème place lors de la placlamation, autrement dit les gauchers se laissent caractérisés par l’intelligence et cherchant à se distinguer des autres; mais une petite question : « qu’est-ce que vous prétendez faire pour que notre association soit éparpillée presque dans le Monde entier ? » Merci c’est Eric depuis Bujumbura-Burundi.
Éric
Halte aux dos tordus et aux poignets cassés. Voici ma méthode pour bien écrire et garder une bonne position. Se placer face à la table, le bras gauche plié à 45° l’avant bras posé sur la table. Garder la main gauche bien dans l’axe du bras et poser le stylo sur le majeur en le tenant entre le pouce et l’index. L’avant bras, le poignet, la main et le stylo doivent être aligné. Poser le tout sur une feuille de papier penchée à 45° vers la droite et écrivez de haut en bas, et voilà vous pouvez alors lire ce que vous écrivez ce qui vous évite toute torsion du dos ou du poignet. Ça vaut ce que ça vaut mais pour moi gaucher pur sucre c’est très efficace.
Bernard
Amis gauchers savez vous que dans presque toutes les représentation d’Eve elle tient la pomme de la main gauche car c’est la main du diable !!!!! ça commençait déjà bien mal pour nous !!!
Bernard
Bonjour j’ai 18 ans je suis au lycée, parfois j’entend souvent des petites remarques sur le fait que je sois gaucher, mais je n’aime pas quand on le remarque, j’attend souvent que les autres soient passés ou ne regarde pas pour que je continue à écrire c’est assez gênant, une prof m’avait dit au collège que c’était pas correct d’écrire comme ça et d’avoir cette posture, j’écris très mal avec le poignet  »cassé » c’est lorsque le bras est fléchi avec le poignet et j’écris vraiment très mal je suis le seul de ma classe et lorsque je passe au tableau, un enfer !!
Tommy
Je découvre votre site grâce a votre intervention sur France bleu et merci. Maman de 3 enfants dont un gaucher de 8 ans je le voyais prendre des positions pour écrire qui me dérangeait (poignet cassé) mais n’étant pas gauchère ni mon mari nous ne savions le conseiller, je vais pouvoir maintenant le guider. En ce qui concerne le matériel pour l’école, je lui ais toujours pris des ciseaux gaucher mais le reste je ne pensais pas que cela pouvais le mettre en difficulté, alors je viens de commander le kit stylo encre, taille crayon et règle, du matériel qu’on ne trouve pas en grande surface et que je n aurais jamais pensé a chercher.
Merci encore de nous avoir guidé pour le confort de notre fils.
Patricia
Gaucher et fier de l’être. Bonne et heureuse année à tous les gauchers.
Denis
Parents d’enfants gauchers ne vous inquiétez pas et ne les contrariez surtout pas ! Mon fils gaucher de 17 ans est premier de sa classe depuis longtemps, il est brillant en maths et pianiste talentueux…Il a une très belle écriture. Gaucher ou droitier c’est le hasard et non une malédiction comme le pensent encore certains esprits arriérés.
Nathalie
J’ai 13 ans. Je suis une gauchère à 100% et je n’ai jamais eu de problèmes particuliers. Je viens de me rendre compte grâce à votre site que je savais écrire en miroir ! Bien sûr, quand j étais petite je confondais un peu ma droite et ma gauche mais maintenant je ne me trompe jamais ou alors très peu. Je fais un peu de guitare mais j’utilise une guitare normale, et je n ai pas trop de problèmes même si mon poignet n’est souvent pas très bien positionné. Je m entraîne souvent à écrire de la main droite mais je ne pense pas devenir un jour ambidextre (des mains). Je suis la seule de ma famille à être gauchère mis à part ma tante qui était une gauchère contrariée. J’ai remarqué que des gauchers écrivaient en tournant bizarrement leur poignet mais cela ne les empêche pas de bien écrire !
Maud
Hello tous le monde, j’ai 14 ans.
Moi je fais pratiquement tous de ma main gauche (écrire, manger ect..) Mais on se moque souvent de moi à la cantine ou quand il faut que j’écrivent au tableau. J’écrit bien c’est pas ça le problème, c’est surtout que tous mes camarades disent que je suis ‘issu du diable’ je ne comprends pas trop, du coup je me sens hyper mal quand je dois manger ou écrire, à la cantine quand tous le monde me voie manger de la main gauche, ils me regardent l’air dégoûter de moi, j’essaie de manger de la droite mais rien y fait.. Mais bon je suis fière d’être gauchère quand même. ON EST UNIQUE LES GENS 🙂
Love à tous les gauchers et qui n’arrivent pas à couper une feuille avec un ciseaux normal 🙂
She
Bonjour,
Seule gauchère de ma grande famille depuis 46 ans, je suis habituée à vivre mon quotidien « à l’envers » des autres. Mes journées sont remplies d’anecdotes rappelant sans cesse comme le monde est avant tout construit par et pour des droitiers. Ça m’amuse et je n’y fait généralement pas forcément attention. Mais la semaine dernière, je me suis inscrite pour la première fois dans un club de sport pour suivre un programme régulier de séances sportives, j’ai donc décidé de tester les cours collectifs… Sans aucune arrière pensée. Dès le premier cours, je me suis retrouvée avec horreur dans la peau de l’enfant maladroite que j’étais à l’école pendant les cours de sport, où je me sentais si mal à l’aise, si peu à ma place, gênant les mouvements d’équipe, partant systématiquement dans le mauvais sens… J’ai passé toute la séance de gym en musique à m’emmêler dans les chorégraphie en essayant d’imiter la prof, à percuter mes voisines parce que je pars spontanément dans le sens inverse du leur, à les faire rire, à m’excuser… Bref, pour les cours suivant, je me suis mise dans un coin pour n’avoir personne autour de moi et la prof qui a compris le problème me remet de temps en temps dans le bon sens d’un petit geste discret. Dois je préciser que je suis la seule gauchère présente. Mais bon, si je suis attentive au sens des chorégraphies, tout se passe très bien, mais si j’essaye d’être spontanée quand je connaît bien les enchaînements, instantanément, je repars dans le sens inverse des autres et s’en suis un cafouillage embarrassant pour retrouver le fil de la chorégraphie. Bref, une chose est sûre, je ne ferais jamais parti d’un corps de ballet 😉
Christelle
Bonjour à tous !!! ravi d’avoir trouvé ce site je suis gauchère de la main mais pas de l’œil. Je suis fière d’être gauchère et ma fille aussi est gauchère. J’ai eu de la chance que mes parents ne m’ont jamais empêché d’écrire de la main gauche pourtant à cette période là c’était courant. Je trouve dommage de ne pas être gauchère de l’œil car je galère a la conduite lol.
Clarisse
Un bon truc pour définitivement reconnaitre la droite de la gauche : portez votre montre à votre poignet droit et en plus cela fait un bon signe de reconnaissance entre gauchers. Pensée du jour : dans le monde seuls quelques êtres sont parfaits tous les autres sont droitiers…
Bernard
Bonjour à toutes et à tous,
J’ai 32 ans. Je peux dire que je suis à 100% Gaucher. Mains, pieds…
Quand j’étais petit, je vivais dans un petit village de la Drome. A côté de chez mes parents vivait une femme « catholique traditionaliste ». Elle ne m’aimait pas parce que j’étais Gaucher et que selon elle, j’étais un enfant du diable…..lol.
Nicolas
Bonjour, gaucher depuis 24 ans (et des brouettes), j’ai très vite développé une petite ambidextrie pour certains objets du quotidien (louches à bec entre autre), ce qui me facilite la vie. Cela étant dû, je pense, au fait que certaines choses m’ont été apprises sans prendre en compte que j’étais mal à droit et mieux à gauche :p (en même temps quand on est enfant…), du coup, par exemple, je mange « comme les autres », tout en pouvant inverser au besoin.
Par contre, je faisais rire tout le monde aux fêtes foraines, pour le tir à la carabine : ayant un souci à un œil, obligé de me tordre pour appliquer le droit, car impossible pour moi de changer d’épaule. Mais je l’ai toujours bien pris :p
Par contre, je suis familier des stylos plumes (ce qui étonne tout le monde d’ailleurs), de même qu’un membre de ma famille (qui a appris à écrire avec une vrai plume par contre).
Après, le choix du coté ne tiens parfois à pas grand chose : on m’a mis une guitare de droitier entre les mains pour ma 1ère fois à l’instrument, bien quand j’ai appris l’existence de guitares de gauchers, c’était trop tard :/ .
Pour le pied, c’est pareil : fonction de ce que je fais, comme par exemple au foot, ça va être le droit, mais sur des sports de combats ou autre, ça va être le gauche, question d’apprentissage.
Bref, du coup, beaucoup me demandent si je suis ou non gaucher, et l’énumération des « spécificités » relatives à mon « coté » les font bien galérer 🙂
Cordialement !
Loy
Bonjour, J’ai 40 ans, je suis un pur gaucher, ou gaucher intégral, pied, main, oreille, oeil directeur. Un vrai de vrai.
Donc, cela fait 40 que je vis dans un monde de droitiers. Hormis, quelques soucis avec certains objets du quotidiens et certains crustacés, tels que : les ouvre-boites (cauchemar de mon enfance), appareils photos ( le nez qui s’écrase sur le boitier de l’appareil et limite la vision dans l’œilleton, le bouton de prise de vue à droite ), les caméscopes ( pour info, il en existe avec une prise en main gauche/droite), les cutters ( ces derniers objets m’ont valu plusieurs coupures ), les louches avec 1 seul bec verseur ( aucun intérêt quand on est gaucher puisqu’elles sont faites en générale pour les droitiers ), l’apprentissage de l’ouverture d’huitres par un droitier ( alors, ça c’est comique) jusqu’au jour où je suis tombé sur un écailleur gaucher qui m’a montré comment avoir la bonne gestuelle pour ouvrir ce crustacé, certaines poignées de porte (type coffre de voiture) implacablement placées à droite pour le fermer, les stylos plumes, de façon générale, ! les stylos qui ont une encre qui ne sèche pas rapidement, etc…
Ma gaucherie ne m’a jamais posé de problème, vis à vis du corps enseignants ou de quelconque personne. Au pire une enseignante quand j’étais en CE1 qui s’offusquait de la manière dont je tenais mon stylo et à laquelle je répondais : « bah, je tiens mon stylo comme ça » en lui montrant bien. C’est tout. Mais jamais rien de plus grave que cela, comme j’ai pu le lire sur ce site. Je suis tout de même un peu effaré par la lecture de certains témoignages, où des enfants, à l’heure actuelle, sont encore contrariés dans leur apprentissage de l’écriture parce qu’ils sont gauchers. Les enseignants sont-ils à ce point bête pour ne pas adapter leur pédagogie d’apprentissage à des enfants et les aider ? La gaucherie n’est pas une tare comme j’ai pu le lire. Si des enseignants veulent à tout prix faire des gauchers, des droitiers, c’est bien qu’ils sont « tarés ». Alors, au final, qui possède une tare ? La gaucherie fait partie de l’humanité. Et si votre enfant est gaucher, eh, bien, ce n’est pas grave. Ce n’est pas une maladie, ni l’œuvre du diable ! C’est comme ça !
Jérome
Je suis de la génération ou il était mal vu d’écrire de la main gauche..donc la seule chose que je fais de la droite est ceci..
Ou je travaille, j’ai tout de suite remarqué les gauchers car les poignées rondes d’armoires de cuisine sont toujours dévissées. Je n’avais jamais fait le lien jusqu’au jour où mon conjoint m’a fait remarquer ceci 🙂 De plus, lorsque je conduits et que le passager avec moi me dit où je dois tourner je suis toujours à inverser la gauche de la droite et vice et versa..
Julie
Je suis trés fier d’être gaucher et je le revendique facilement. Comme beaucoup, j’ai été contraint d’apprendre à écrire de la main droite. Vers l’âge de 10 ans, ayant le sentiment d’avoir trahi mon camps je me suis astreint à écrire également de la main gauche. Cette particularité épatait mes petits camarades de classe et pour parfaire mon numéro de cirque je m’étais exercé à écrire des deux mains en même temps. Une enseignante , lors d’une de mes « représentations » précisa à la classe que j’étais ambidextre. Feuilletant le dictionnaire paternel je cherchais la signification de ce compliment. Ambo, deux – dexter, droit- mot à mot qui a deux mains droites ! Tout ça pour ça. Dégouté à jamais.
Éric

——————————————————
1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 / 9 /

Archives « Livre des Gauchers »fleche-vers-la-droite

Une anecdote à raconter ? Nous vous proposons de le faire ici pour la partager avec l’ensemble des utilisateurs de ce site. Renseignez les champs suivants : NOM – EMAIL – MESSAGE et cliquez sur « Envoyer ». Au bas du texte mettez la signature que vous souhaitez voir apparaître. Par défaut apparaîtra votre prénom.
Merci de ne pas utiliser cette rubrique pour poser des questions !
Utilisez plutôt la rubrique : « 
Vos questions/vos commentaires »

Votre prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre "anecdote"