Livre des Gauchers page 3

livre-grislivre-gris droit


Anecdotes Gauchères

 

 

Bonjour, J’ai aujourd’hui 61 ans, je suis née gauchère et malheureusement pour moi je suis une gauchère contrariée.
J’avais 6 ans la première fois que j’ai rencontré un problème suite au fait que je sois gauchère. Un jour en accompagnant une voisine au catéchisme en faisant mon signe de croix de la main gauche la religieuse est tombée à genoux en se signant en disant «mon Dieu protégez la des mains du diable !! ». J’en suis ressortie très déroutée !! Puis à l’âge de 8 ans la maîtresse m’a obligé à écrire de la main droite alors que son frère médecin lui avait interdit de forcer un de ses fils à écrire de la main droite !! J’ai mis toute l’année pour apprendre à écrire de la main droite, j’ai subi les moqueries de mes camarades de classe. Mais le pire a été au collège où le premier jour d’entrée la prof. de français qui était la prof. principale m’a dit lorsque j’ai commencé à écrire mon nom sur le tableau : « tu es gauchère ? retourne à ta place, les gauchers me donnent le mal de mer : tu ne passeras plus au tableau » !! Je ne suis plus jamais repassée au tableau dans ses cours. Ensuite la prof. qui nous faisait la couture n’a jamais admis qu’« une gauchère puisse aussi bien coudre que toi » : je devais faire ma couture en classe et non pas chez moi pour lui prouver que je savais coudre !! Pour finir en 4ème et 3ème le même prof de maths a exigé un jour que je fasse un cercle avec les super compas pour le tableau en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre = chose impossible pour les gauches !! Il a essayé et bien sur n’y est pas arrivé et là mes ennuis avec lui ont commencé car bien sur mes camarades ont ri !!
En fait seule une prof. de BEP m’a comprise. Elle s’est rendue compte que je confondais totalement ma droite et ma gauche et en sténographie à l’époque c’était le cauchemar !! En fait elle était aussi une gauchère contrariée et avait comme l’on disait à l’époque « un cheveu sur la langue » quand elle parlait suite à cela !!! Aujourd’hui, j’ai toujours autant de difficulté à repérer la gauche et la droite. J’ai évité de justesse plusieurs accidents et je suis dyslexique sur certains sons. Mais j’ai toujours gardé l’écriture de la main gauche sur une surface verticale et je m’amuse à écrire sur une surface plane de la main gauche mais de droite à gauche !
Par contre pour manger je passe mon temps à me croiser les mains et les couverts. Je ne sais pas couper de la main droite et je ne sais pas manger et boire de la main droite !!! De la main droite la seule chose que je sache faire c’est écrire sur une surface plane !!! Un de mes fils est gaucher mais sa maîtresse à qui j’avais demandé de ne pas le forcer à écrire de la main droite m’a dit « ne t’inquiète pas, j’ai fait une énorme bêtise avec mon fils : maintenant il est dyslexique et j’ai de gros problème avec lui à l’école ! ». Merci pour ce site : très intéressant de pouvoir partager nos expériences de gauchers(ères) contrariés(ées).

Michèle
Coucou ! J’ai été surprise et contente de savoir qu’il y avait un site sur les gauchers. Je pense être une gauchère intégrale, car même si je n’ai pas fait les « tests » je suis quasi-sûre d’utiliser la partie gauche à chaque fois. Dans ma famille je suis la seule gauchère, j’ai juste un cousin ambidextre, tous les autres membres de ma famille sont droitiers. Personnellement je n’ai jamais eu trop de mal à m’adapter » aux outils de droitiers, j’avais juste du mal avec les ciseaux en maternelle. Sinon aucun professeur ne m’a jamais fait la moindre remarque, peut-être est-ce dû au fait que je sois née en 2000. En lisant les différentes anecdotes j’ai été étonnée de savoir qu’il était possible de paramétrer sa souris d’ordinateur et que certaines personnes avaient des difficultés à écrire ! Aussi, pour ne pas se casser le poignet au tableau, je me contente d’écarter ma main !
Par contre, quand j’étais petite, je n’écrivais pas en miroir, ma mamie m’a dit que j’avais commencé à dessiner de la main droite, mais qu’en rentrant à l’école j’ai écrit de la main gauche. Je pense que c’est grâce au fait que je me sois cassé le bras droit juste avant. Quoi qu’il en soit je suis vraiment fière d’être gauchère, et j’apprécie qu’on me dise « t’es gauchère ? ».
Salutations à tous mes amis gauchers (avec un petit signe de la main gauche :3 )

Emma
Bonjour,
Je suis issue d’une famille nombreuse, nous avions une table de ping-pong et si je voulais jouer avec mes frères et sœurs, je devais prendre ma raquette dans la main droite, mais comme je n’arrivais pas très bien, j’étais toujours éliminée la première.
Catherine
Comme beaucoup de gauchers ayant laissé un message sur votre site, certains maîtres ont essayé de me « corriger » : mettre la feuille bien droite, écrire au tableau de la main droite (quelle horreur) …, et utiliser une paire de ciseaux, une torture, sans parler des ciseaux dit « ergonomique » un véritable enfer … Mais le plus gros problème que j’ai encore aujourd’hui c’est différencier la gauche de la droite ! Voilà comment j’ai un peu près résolu le problème : Je suis gaucher, donc la main avec laquelle j’écris est la gauche (rapide coup d’oeil vers la main en question), donc elle est du côté gauche et la droite c’est l’autre. comme ça, ça va un peu près, sauf en voiture lorsqu’on me dit au dernier moment tourne à gauche (ou à droite d’ailleurs) : taux d’erreur supérieur à 75%.
Merci pour votre site et à +

Rémy
Bonjour tout le monde j’ai 12 ans et je suis canadienne et j’écris de la main gauche, quand j’était petite j’écrivais des 2 mains et maintenant je suis gauchère je sais pas pourquoi gauche mais bon. J’ai été surprise que Marilyn Monroe est gauchère et Angelina Jolie. Je connais pas beaucoup de gauchers dans mon entourage.
JE SUIS FIÈRE D’ÊTRE GAUCHÈRE ET JE LE SAURAIS TOUJOURS !!!!!!!!

Émilie
Née en 1976 adoptée un an plus tard j’étais gauchère. Mes parents m’ont obligé à écrire de la main droite mais à l’école j’utilisais la main gauche. Aujourd’hui à 38 ans j’écris des deux mains. Je peux écrire « en miroir » de la droite vers la gauche…
Marianne
J’ai relevé votre façon de parler des ambidextres : mal latéralisés, schizophènes, indécis (remettre à 2 mains ce qui pourrait être fait le jour même !). C’est désobligeant et faux ; la plupart des ambidextres ne sont pas ainsi. Utiiser toujours la même main, pour toutes les activités, pendant toute sa vie et laisser l’autre à l’abandon, c’est cela qui est anormal (sauf si on est handicapé).
Bi
J’ai aujourd’hui 15 ans.
Enfant, j’étais droitier homogène (main, pied, œil, oreille) comme les autres (mais je tenais mon couteau de le main gauche). Puis, au fur et à mesure de mes voyages en Inde, où la main gauche est impure et où l’on est obligé de manger, saluer, etc… de la main droite, j’avais une sensation de fatigue à ce bras. Et lorsque j’ai fait du badminton et du tir à l’arc, j’en ai eu marre: mon bras droit était puissant et adroit (xD, mais étant perfectionniste, je n’aime pas l’asymétrie…
J’ai donc décidé de changer de main: d’abord le brossage de dents, puis la nourriture, la souris d’ordinateur, le badminton, et finalement l’écriture.
Je suis maintenant ambidextre (des mains) mais je m’applique à utiliser ma main gauche (comme pour me « venger » d’avoir été droitier). Pour l’écriture j’écris de ma main droite pour les contrôles où il ne faut pas perdre de temps mais les brouillons de la main gauche (en écriture boustrophédon; c’est-à-dire alternativement de droite à gauche et de gauche à droite). Et je me surprends à prendre plaisir à me faire passer pour un gaucher (et à voir l’air ahuri de certaines personnes qui tentent de déterminer ma latéralité).
Ce site est vraiment intéressant, bravo.
Ilya
Je suis gaucher. j ai toujours pensé que nous sommes spéciaux. le rare est toujours spécial et précieux. 🙂
Eddine
Ma mère est gauchère. On l’a obligée à écrire de la main droite. Elle a réussi son certificat d’études(car elle écrivait bien et surtout sans faute) et elle a commencé à travailler comme secrétaire-dactylo. Elle a remarqué que les lettres les plus fréquemment utilisées (a et e) sont à gauche sur le clavier ce qui l’avantageait ; elle a donc réussi aussi dans sa profession. Aujourd’hui ce n’est plus interdit d’écrire de la main gauche, mais elle continue à écrire de la main droite car elle a été habituée comme cela. Elle ne se plaint pas d’être gauchère.
Jean-Paul
Bonjour a tous je suis une vraie gauchère ce qui ma pausé beaucoup de problèmes a l.école au lycée et dans mes jobs. en CP ont m.attachait la main gauche pr que j.écrive forcée de la main droite,et croyez moi même a 6ans j.ai toujours refusée ! j.ai tjr rêvé d.avoir un stylo plume pour gaucher mais dans ma grande fratrie ce n’étais pas possible je n.ai jamais dis a ma maman que j.avais du mal pour ne pas lui couter cher !
Voila un brin de ma vie de gauchère !
Anne
Ma mère est gauchère (bonne fête maman !). Elle m’a élevé comme elle a pu ; donc souvent, elle m’a appris à me servir de ma main gauche, ce qui agaçait mon père droitier. Mon père a voulu m’apprendre à se raser, mais quand je l’ai vu utiliser sa main droite pour se raser la joue gauche, j’ai hésité. Je me rase la joue droite avec la main droite et la joue gauche avec la main gauche. C’est rare mais c’est bien ; ça ne me gêne pas de faire partie d’une très petite minorité.
Jean-Paul
Bonjour tout le monde !
Je fais tout de la main gauche et du pied gauche, je suis gauchère quoi. 🙂 La seule de ma famille. Mais enfant je croyais que ma gauche était la droite; donc encore maintenant j’ai du mal entre la gauche et la droite. Je ne vous raconte pas la galère pour le permis de conduire…Mais néanmoins fière d’être gauchère !
Je n’ai pas eu de soucis particuliers pour apprendre à écrire, ma main est très légèrement au dessus de la ligne mais pas « tordu » non plus. Et je peux écrire aux stylos à encre quand ils ont une plume assez longue. Il y a juste aux tableaux que j’avais beaucoup plus de mal ! Et bien sur, attention à la personne droitière à notre gauche ! Aussi, il y a les petites réflexions, mais personnellement je ne l’ai jamais mal pris. En revanche parfois en sport, ce n’est pas très pratique: comme pour le saut à la perche, saut en longueur,etc.
Votre site est super, j’y vais régulièrement, merci !
Sophie
Bonsoir, Mon fils aîné ayant été latéralisé droitier très tôt vers 18 mois, j’ai attendu avec impatience d’observer quand le serait le 2ème (5 ans d’écart). Cela semblait tarder jusqu’à ce que je réalise qu’il était gaucher, il avait un peu plus de 2,5 ans.
– je confirme le côté artistique, il a dessiné très tôt super bien avec une mémoire visuelle impressionnante
– il est très doué en construction (il représente tout ce qu’il veut avec des légos, engins, animaux, constructions architecturales, personnages depuis qu’il est tout petit)
– il « bricole » en permanence, créant des objets connus ou inconnus avec du matériel brut chipé un peu partout dans la maison et dans la poubelle de recyclage (nous lui avons interdit d’aller fouiller dans la poubelle de la cuisine) – il n’a pas de matériel particulier pour découper ou dessiner
– il est doué pour le calcul et les problèmes logiques (2 ans d’avance en math en grande section)
– il s’éclate avec les jeux de société sur plateau
– comme nous avions des réflexions agaçantes à l’école sur les lettres en capitales qu’il écrivait à l’envers, j’ai testé de lui faire écrire directement en attaché des petites phrases (toujours avec la main gauche) en cursives sans m’attacher aux majuscules et c’est passé comme une lettre à la poste et il adore écrire et en est très fier pendant que les autres gamins peinent à écrire leurs lettres et leurs syllabes
– nous l’avons mis au piano et là, on le sent heureux de « jouer » de ses 2 mains mais nous avons effectivement dû demander à sa prof de ralentir pour effectivement lui montrer le déplacements des doigts et des mains.
Bref, un petit gaucher pas du tout gauche ni contrarié!
Nous souhaitons le même plaisir aux autres.
Hélène
Je suis gauchère et j’ai eu une scolarité tout à fait ordinaire, sans traumatisme. J’ai presque 40 ans.
Claudia
voila je suis une jeune fille de 19 ans
je n’ai pas vraiment eux une scolarité difficile a cause de fais que je suis gauchère, du moins pas complètement.Dans mon entourage la main droite a plus d’importance. quand j’étais petite. en mangent, on me regardait différemment, et on me disait que c’est pas bien de manger avec la main gauche, que c’est pas correct. surtout de la part des grands personnes. pour cela ma mère a voulus me rendre droitière. et c’était grasse a un journal télévisée, qui a diffuser sur une petite fille, elle a eut une dépression a cause du fait qu’on l’a obligé d’écrire avec la mains droite que j’ai échapper a ça et maman m’a laisser mener ma vie de gauchère.
Nabiha
Quand je vois les difficultés qu’ont eu certains gauchers pour s’adapter au monde des droitiers, je suis une grande chanceuse (ou alors une fausse gauchère ^^). Faire les choses comme un droitier ne me gène en aucun cas, ça se fait naturellement chez moi. Le seul « point noir » a été ma façon d’écrire en « miroir », de la maternelle jusqu’au CP (que j’ai dû redoubler) mes instituteurs se sont acharnés sur moi en disant à mes parents que je ne faisais aucun effort, de plus je n’arrivais pas à apprendre à lire, bref mon parcours scolaire avait très mal débuté… je peux remercier mon orthophoniste qui a réglé mon problème en très peu de temps, et depuis toujours excellente en cours, pourtant c’était trèèèèèès mal parti, je vous l’assure 😉
Sarah
Je n’ai jamais compris pourquoi, à l’école, lorsque nous faisons en sport du saut en hauteur je n’arrivais jamais à sauter par dessus l’élastique… Arrivée devant le matelas mes pieds s’embrouillaient et là, blocage total !! J’essayais en me plaçant à droite puis à gauche, je testais le pied d’appel droit puis le gauche et systématiquement c’était le beug arrivée devant le tapis !!… Je suis gauchère mais ayant été contrariée à l’école je pense donc que ça à un lien… Un de mes fils est gaucher alors pour rien au monde j’aurais laissé qui que ce soit se mettre en travers de ça à l’école (mais fort heureusement il a eu des maîtresses fantastiques) c’est vraiment trop pénible à vivre d’être un gaucher contrarié, bien qu’en certaines situations ça peut bien faire rire les autres, et avec le recul, on peut aussi en rire soi même !
Laetitia
Je ris je ris à lire vos expériences et surtout en me rappelant les miennes….Ces fameuses pages dites « sales » ou mon impossibilité à écrire avec un stylo plume…
J’ai même le souvenir de mon obligation d’écrire au papier crayon car je n’étais pas assez disciplinée, nos lettres inversées etc….
Merci j’avais oublié, en tout cas, après des débuts difficiles j’ai toujours été une bonne élève qui part la suite (et dès que j’ai pu utiliser un vrai stylo) j’ai toujours fais plus attention à la présentation qu’au fond….Amusant
Lina
Site très enrichissant et de partage.
Je suis une femme de 40 ans.
J’ai été soutenue par une maman gauchère contrariée et effectivement face à cette majorité écrasante de droitier le parcours n’est pas toujours facile.
Quelle que soient les cultures le passé a toujours blâmé ou tenter de modifier notre instinct…Bref, merci pour vos commentaires
Lina
J’ai lu quelques messages de gauchers et je trouve qu’ils exagèrent vraiment en parlant de leur vie presque comme de l’enfer. Personnellement, je ne me suis jamais sentie handicapée par cette spécificité. Je me suis adaptée très facilement à la souris à droite, par exemple. Le seul problème, (est il est mineur), est le manque de précision pour couper droit. Sinon, je nous trouve plus logiques que les droitiers. Nous écrivons de gauche à droite, je trouve plus naturel d’utiliser sa main gauche et d’avancer que de reculer comme doivent le faire les droitiers. Le seul souvenir de « mise à l’écart » dont je me souvienne était les rangées d’élèves pour le saut en hauteur, où j’étais la seule à gauche, ce qui me faisait remarquer et m’obligeait à réussir mes sauts mieux que les autres;(sous peine de quolibets). Mais c’est loin, et il y a pus grave que d’être gaucher. Après tout, nous ne sommes ni malades, ni handicapés, et aussi habiles sinon davantage que les droitiers dans bien des domaines. Et si je m’applique, je peux avoir une très belle écriture. Je trouve que cela n’a vraiment rien à voir avec la latéralité.
Cordialement.
Mireille
bonjour,
j’ai 49 ans et je suis gaucher.
En 1971 en classe de CE1 un jeune instituteur (2ème année d’école)a par tous les moyens a essayé de me transformer en droitier, j’étais arrivé en classe de CE1 sachant écrire et j’ai fini mon année scolaire ne sachant plus écrire de la main gauche et non plus de la main droite. Par chance arrivé en CE2 mon institutrice détecta tout de suite mon problème et me fit suivre une rééducation.
Aujourd’hui et depuis 25 ans je suis dessinateur industriel et parmi mes loisirs il y a la calligraphie de la main gauche il en va de soit.
Ne perdez pas confiance, un gaucher peut avoir une belle écriture mais ça se travaille.
Hervé
Je suis retraitée, ex-institutrice en CP. A mon début de carrière, on obligeait les enfants gauchers à écrire de la main droite. Puis, on les a laissés libres de choisir ; mais les institutrices droitières ne savaient pas leur expliquer. Maintenant, on trouve la méthode en ligne sur internet. Depuis longtemps déjà la médecine scolaire conseille de ne pas porter son cartable toujours de la même main pour éviter la scoliose.
Votre site critique excessivement l’éducation nationale sur cette très vieille histoire de « main gauche attachée dans le dos ». Modifier votre site pour faire apparaître les progrès.
Louise

——————————————————
1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 / 9 /

Archives « Livre des Gauchers »fleche-vers-la-droite

Une anecdote à raconter ? Nous vous proposons de le faire ici pour la partager avec l’ensemble des utilisateurs de ce site. Renseignez les champs suivants : NOM – EMAIL – MESSAGE et cliquez sur « Envoyer ». Au bas du texte mettez la signature que vous souhaitez voir apparaître. Par défaut apparaîtra votre prénom.
Merci de ne pas utiliser cette rubrique pour poser des questions !
Utilisez plutôt la rubrique : « 
Vos questions/vos commentaires »

Votre prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre "anecdote"