Les gauchers contrariés 4ème partie

conseil-panneau-120Les gauchers contrariés
4ème Partie
Réhabilitation

Peut-on revenir à sa main préférée ?
Continuons de lire J.P.Dubois […Nous ne pouvons plus, même si nous en éprouvons le désir réintégrer notre famille. Non pas que nous soyons bannis pour avoir failli, mais parce que quelque chose s’est irrémédiablement passé dans notre tête et que le chemin de retour serait trop long, trop pénible…] et on se rend compte de la complexité du problème.
Donc, si d’un point de vue pratique un retour à la « main préférée » pour l’écriture est toujours possible, ce retour à la « normalité » peut ne pas être désirée par l’intéressé et même refusée si d’aventure on le lui suggère. Conseiller oui, imposer non !
Le cas des jeunes contrariés est plus délicat. En principe, la décision d’une nouvelle orientation ne lui appartient pas, mais il serait souhaitable de tenir compte de son état d’esprit, y compris dans le cadre d’une prescription thérapeutique censée remédier à des troubles dûment constatés. Le résultat d’un retour à la « normalité » doit être plus bénéfique que contraignant. Consulter un spécialiste de l’écriture est recommandé. Orienter oui, imposer non !
Cependant, dans bien des situations, on pourra conseiller cette réhabilitation, surtout aux plus jeunes, mais une nette amélioration peut être constatée à tout âge :
[…De mon enfance jusqu’à ma cinquantième année j’ai affreusement bégayé. Or, un beau jour me voila pris de la crampe des écrivains et forcé d’écrire de la main gauche. La chose se fit avec une facilité surprenante. En moins de quinze jours, j’écrivais aussi facilement et presque aussi vite que jadis de la main droite et le plus surprenant est que mon écriture restait la même. D’autre part en moins de deux ans mon bégaiement avait totalement disparu…] Témoignage extrait de la page 131 du relevé d’étude de Jenny Roudinesco « L’enfant gaucher » .[1]

Résumé et conclusion
Généralement ce sont les gauchers écrivant de la main droite que l’on nomme « gauchers contrariés ». Contrairement à l’idée véhiculée ils ne sont pas en voie de disparition mais sur la voie d’une récession lente. Cette lenteur injustifiée est cruelle pour ceux qui en sont les victimes. On les comptent par milliers, car à ce jour aucunes générations de gauchers ne peut se prévaloir d’avoir été épargnées.
L’origine principale de cette situation est l’irresponsabilité dont font preuve les pouvoirs publics en affirmant : « on ne contrarie plus les gauchers ». Cette contre-vérité, largement répandue, laisse à penser que la quantité de gauchers contrariés est devenue infime. Si infime qu’elle ne doit pas préoccuper : les gauchers, les parents, les acteurs du milieu éducatif et encore moins ceux de la santé.
Nous terminerons donc notre propos par ce message reçu le 08 avril 2013. Il témoigne des conséquences engendrées par les failles d’un système qui incite à penser que la période des gauchers contrariés est révolue, nous dispensant ainsi de toutes actions préventives ou curatives :
« Bonjour, je suis maman d’un petit garçon de 7 ans qui a eu des difficultés en CP à s’intégrer et à écrire. Cette année, donc son année de ce1, après avoir vu différents spécialistes, nous avons enfin compris que mon fils est un gaucher contrarié. Tout est compliqué pour lui, il est suivi en cours particulier car ses résultats scolaires sont mauvais et nous commençons la psychomotricité. Mais faut il qu’il apprenne à écrire de la main gauche, quel comportement devons nous adopter ? merci par avance pour votre réponse. »

Vous laissant juge du bien fondé de ma démarche, mais conscient de n’avoir ici que partiellement exploré le sujet, je vous propose d’aller plus loin dans votre réflexion en consultant les éléments référencés ci-dessous, ou tout autres publications consacrées à ce thème.

Alain Galobardès

[1] Jenny Roudinesco (1903-1987) est plus connue sous le nom de Jenny Aubry. Médecin des hôpitaux, pédiatre, neuropsychiatre et psychanalyste française, elle a réalisé un travail pionnier sur les effets négatifs de la carence de soins maternels chez le jeune enfant.  Lire aussi…

pdf-75Extrait de l’étude (centré sur les contrariés).

1ère Partie // 2ème Partie // 3ème Partie

lesGauchers