Rentrée des classes 2021

0

Rentrée pour 880 000 élèves gauchers
dans les classes des écoles primaires

Au moins 13,5% des élèves du primaire sont gauchers. Partant de notre enquête de 2005, confirmée à la hausse en 2013 et du ministère de l’Éducation nationale qui prévoit 6 528 000 élèves en primaire en 2021, nous pouvons estimer le nombre de gauchers à 884 483.

Notre dernier article concernant la rentrée scolaire date de 2016. Il concernait la validation par le ministère de l’Éducation nationale de l’utilisation d’un matériel spécifique que devrait utiliser les élèves gauchers.

Pour que cette avancée, indispensable à l’épanouissement de l’élève gaucher, soit suivi d’effets, toutes les paramètres ont-ils étaient réunis ? Recommandations du ministère de tutelle pour qu’il soit demandé via les listes de fournitures scolaires ? Matériel disponible dans les grandes surfaces, les papeteries de proximités ou sur internet ? Nous avons vérifié ces éléments, rien à dire. [1]

Nous avons ensuite examiné un grand nombre de listes de fournitures scolaires. Uniquement celles proposées pour la classe de CP et éditées par les établissements scolaires. On aurait du commencer par là on aurait gagné du temps ! Le terme gaucher n’est présent dans aucunes listes ! Sauf quelques unes qui ajoutent droitier ou gaucher pour la paire de ciseaux.

On a bien compris : ciseaux à bouts ronds, taille-crayon avec réservoir et règle bien rigide. Concernant ces outils, nous approuvons, bien sûr, ces recommandations. Par contre, la demande de 2 boîtes de mouchoirs en papier risque de ne pas être suffisante pour les élèves gauchers !

Cela fait 16 ans que nous demandons que le « laisser faire » qui est de mise pour les élèves gauchers, soit remplacée par une pédagogie adaptée à leur spécificité. Hélas, ce « laisser faire », élevé au rang de pédagogie, a permis pendant des années aux administratifs de l’Éducation nationale de nous répondre : les élèves gauchers ne sont plus contrariés il est donc inutile de s’en préoccuper).

Malgré tout, petit à petit, on a réussi à débloquer cette situation. Particulièrement à partir de 2008 en entamant un dialogue constructif avec un groupe de recherche en pédagogie de l’université de Toulouse. Suivra en 2009 une collaboration active à une étude appelée : « L’enfant gaucher à l’école du XXI siècle » qui fera évoluer favorablement les administrations scolaires. (étude agrée par le Recteur de l’Académie de Toulouse).

Cette évolution se concrétisera en 2015 par la parution sur le site Éduscol d’un article intitulé : L’écriture à l’école maternelle / Les enfants gauchers.

En 2016 et 2017 c’est en lisant le Bulletin Officiel de l’éducation nationale que l’on pourra apprécier cette évolution : […] La mise en place d’une commission fournitures scolaires est vivement encouragée avant la tenue des conseils d’école ou des conseils d’administration afin de préparer et de faciliter les travaux de ces instances.[…] […]la commission contribue à une prise de conscience des problématiques des élèves gauchers, et notamment de leurs besoins en outillage spécialisé : ciseaux, taille crayon, règle graduée et tous les outils de géométrie.[…] extrait du Bulletin Officiel de l’éducation nationale circulaire n° 2016-054 du 13-4-2016 reconduite aussi en 2017 (circulaire n° 2017-080 du 28-4-2017). Lire : Rentrée des classes 2016

Maintenant, peut-on reprocher à la liste fournie par les établissements scolaires d’être en tout point conforme au modèle proposé par l’Éducation nationale ? Celle-ci n’attirant pas l’attention sur la « problématiques des élèves gauchers« . Parce que cela va sans dire ?

Conclusion  : 5 ans après nous pourrions faire un copier-coller de la conclusion de 2015 sur le même sujet : les recommandations qui pourtant attiraient l’attention de l’enseignant sur l’élève gaucher on rarement été suivies, par exemple pour l’écriture : 80% des gauchers ont une mauvaise position pour écrire.

[1] Si le matériel concerné est aujourd’hui disponible en France, il faut quand même se souvenir qu’au début des années 2000 il valait mieux habiter l’Angleterre ou l’Allemagne pour se le procurer. Peut-on craindre de se retrouver un jour dans la même situation ? Oui, si les ventes de ce type de matériel ne sont pas à la hauteur des espérances des commerces qui les proposent.

Alain Galobardès

lesGauchers

Partager

Laisser un commentaire