SÉLECTION octobre 2016

0

Message depuis le site www.lesGauchers.com

Bonjour,

Né en 1940 j’ai été contraint et forcé d’écrire de la main droite alors que je suis gaucher, l’institutrice me tapait sur les doigts pour m’obliger à écrire de cette main, mes parents n’ont jamais été contre cette obligation.

Depuis l’enfance je suis atteint d’un strabisme, je suis le seul dans ma famille à souffrir de cet handicap. Je me pose la question de savoir si cela ne provient pas de cette contrariété du fait que l’on m’a forcé à écrire de la main droite mais pour me servir d’un outil je suis gaucher.

Pourrez t’on me répondre ?

Merci
Armand

Réponse lesGauchers

Bonsoir Monsieur,

Contrarier un gaucher de la main peut en effet entrainer des réactions fortes comme le strabisme, le bégaiement….
Il est important de réaliser que même si l’on ne contrarie plus maintenant les gauchers de leur main d’écriture en particulier, ils restent contrariés par le sens gauche / droite de l’écriture et de la lecture. L’obligation d’adopter le sens conventionnel pour se faire comprendre par le système peut aussi provoquer des réactions de ce type. Néanmoins, nous pouvons imaginez aisément que les sévices qui ont accompagnés vos apprentissages n’ont pas aidé, voire renforcé ce processus de contrainte.

Je vous proposerais volontiers de garder votre main gauche pour les usages du quotidien et aussi de faire des séries de graphiques (boucles, ponts, arabesques….) sur papier et mieux encore sur une vitre avec un feutre :

– avec votre main gauche donc,
– en suivant les tracés avec votre œil gauche en priorité, comme une locomotive qui tire le wagon / œil droit,
– et en écoutant avec votre oreille gauche.

Tout cet espace droite / gauche sera alors le sens d’ouverture pour l’ensemble de votre coté gauche qui ne fonctionnera donc plus en fermeture dans le sens conventionnel gauche / droite.

Vous pourrez faire de même avec tout votre coté droit en ouverture de gauche à droite, puisque vous savez tracer avec votre main droite mais en associant la sensation de votre œil droit qui va devenir locomotive et tirer vers la droite. L’oeil gauche devrait suivre tranquillement sans forcer. Ne pas oublier d’écouter le tracé du feutre avec votre oreille droite.
Ainsi tout votre coté droit sera en cohérence d’ouverture.

N’hésitez pas à me faire connaitre le résultat de votre expérience et à consulter mon site gaucher-droitier.com, vous y trouverez de nombreux renseignements susceptibles de vous intéresser.

Bien cordialement,

Joëlle Morice Mugnier
Consultante pour les Gauchers.com

Psychopraticien certifié de la Méthode Vittoz, formateur et superviseur au sein de l’Association Roger Vittoz et membre individuel de la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse. Concepteur d’une nouvelle méthode pédagogique : la latérapédagogie.

Auteur de : Gauchers en difficulté…

Le site de Joëlle Morice Mugnier : www.gaucher-droitier.com

Partager

Laisser un commentaire